Ma vie sans les blogs

Les non « initiés » ne cessent de nous demander ce qui nous a amenés à bloguer…

Je pose la question à l’envers et je vais essayer plutôt d’imaginer ma vie sans blog.

Pour une mère de famille qui a organisé le temps de connection pour ses enfants, il serait peut être grand temps de penser à mettre un régulateur de connection pour moi même.

Cependant, est-ce que je le désire vraiment? Je ne le pense pas. Il est vrai que l’on se laisse facilement prendre au piège d’internet, des blogs et d’autres communautés sociales. Mais ma liberté à moi passe aussi par la possibilité de papilloner dans la blogosphère sans contrainte et sans limite.

J’aime bloguer. Si un jour on me suprimait mes différents accès, ma vie en serait boulervée; j’ignore à quel point.

Il me manquerait mon petit voyage virtuel du matin:

Foncer sur l’ordinateur pour l’allumer avant même de passer à la douche.

Taper mon mot de passe avant d’avaler mon bol de lait au thé

Oublier parfois mon pain dans le grille pain.

Je ne brûlerai pas de temps à autre mes escalopes de dinde;

Il suffit de voir comment je réagis dès que quelque chose ne tourne pas rond sur un de mes blogs. Je me transforme dans ces cas en une redoutable « assistante de célébrité » prête à tout pour débloquer la situation.

Ce sont mes « bébés » et les avoir, surfer d’un blog à l’autre, visiter tous mes blogs, vérifier les statistiques le matin avant de partir travailler me procure un réel plaisir. C’en est devenu un rituel.

Bloguer libère ma plume. Oui j’ai toujours rêvé d’écrire. Plein d’ébauches de manuscrits, des dizaines de synopsis…. Mais qui dorment dans mes tiroirs par manque de confiance en moi.

D’où l’intérêt des blogs; Grâce au blogs, je me sens « écrivain ». Je ressors mes histoires par petits bouts, je partage, ce que je n’aurais pas pu faire sans les blogs.

Totalement digitale, profondement blogueuse, je veux que l’on me laisse me trouver mes propres rémèdes. Arrêter de bloguer ne serait sans doute plus possible. Perdre mon intérêt initial pour un blog ou disons pour la platform qui m’héberge….

Dans ce cas, je déménage pour un « monde meilleur ».

Je n’ose imaginer ce que serait ma vie désormais sans ce moyen de communication. Un autre hobbie sans doute, mais dans lequel je m’investirais tout autant.

Sans les blogs, je jouerais peut être au scrabble avec mon époux; mais franchement je n’étais pas une inconditionnelle du scrabble non plus;

Je resterais près de lui, sur le canapé à regarder dans la même direction… Mais j’ai la bougeotte, et les blogs me permettent de voyager dans ma tête.

Il n’y a pas de demie mesure chez moi: JE SUIS CE QUE JE SUIS

Une passionnée d’écriture, de mode, de tout…

Et vous, que serait votre vie sans les blogs?

 

Publié par willykean

I got inspired by Gloria Gaynor's song for my blog title. This song is really me. I am a mother of three, very passionate by fashion, litterature, cooking, art, and many other interesting subjects. My blog will be mainly written in french as i am not an english speaking. Only some of my post will be in english. My mission is to inform you, to share and learn from you. Je suis ce que je suis is a blog based on experience sharing, fashion, food, litterature, ,art....everything passionate hobbie of willykean. I started my blog in mars 2006, firstly powered by Marie claire. One year later, i move to Wordpress. Humour is another part of my blog; As the elders said in my culture, "a man who laugh forget about his empty stomach." Pour ceux qui me lisent déjà depuis mars 2007, Je suis ce que je suis. passionnée de mode, de littérature, cuisine, d'art, de musique.... Une boulimique de tout. Une envie de partager ma double culture ou même ma culture du monde. J'aime dire que je suis une citoyenne du monde, ouverte à tout. J'adore ébaucher des nouvelles, ou des romans, j'aime lire, cuisiner, Je suis une collectionneuse (bijoux, foulards, vêtements, poupées, pierres), magazines, chapeaux..... Une autre de mes passions qui prend énormément de place dans ma vie c'est la mode. Je suis autodicdate. J'ai crée pendant 6 ans mes propres vêtements, activité mise entre parenthèse pour le moment. Je suis la maman de trois adolescents de 12 ans qui sont devenus prioritaires dans ma vie de créatrice, puis de bloggeuse. Traiter même des sujets douleureux avec humour pour vous faire sourire... là est ma mission Cela ne m'empêchera pas de pousser un "coup de gueule" s'il le faut. Bon séjour chez moi.

2 commentaires sur « Ma vie sans les blogs »

  1. Et bien moi aussi, je me demande parfois comment je faisais avant ? en tout cas, ce que tu dis est très vrai !
    Cela me permet à moi aussi de pouvoir écrire et lire (2 choses que j’ai toujours aimé faire).
    J’ai d’ailleurs toujours eu des « correspondantes », avec lesquelles j’entretenais de longues conversations via courrier !
    Et pour finir, j’ai changé ton adresse sur mon blog, et franchement, je te prefere maintenant ! tu as l’air tellement plus libre…

  2. Contente de te retrouver Sandra; C’est vrai que je tatonne pour le moment avec les fonctionnalités de wordpress mais je m’adapte très vite, parole de Willykean.

    Bientôt je me sentir ici comme un poisson dans l’eau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :