Arts martiaux: le jujitsu, pratique des samourais

Les chutes en chambre
 
 
Le jujutsu est un art martial qui repose sur le code de l’honneur,  et les valeurs morales telles que le respect de l’autre , l’amitié et le courage.
Le travail du jujitsu est axé sur les clés, les projections, les coups frappés, les étranglements, l’étude des katas, de la respiration.
Il fut des années où j’étais aussi accro de cet art que je le suis encore des macarons, des blogs ou des livres de mode.
A mes débuts, les hommes du club nous regardaient comme des « bêtes curieuses » (nous n’étions que deux femmes dans le petit club où j’allais m’entrainer.)
Mon mari s’est dit que c’était une lubbie de plus et que je m’arrêterais aussi vite que j’ai commencé.
Un énorme défi à reléver. J’aime les défis, ils me font avancer. Les premiers entrainements n’ont pas été faciles: lorsqu’on m’a fait faire trois ou quatre fois le tour du tatami, après avoir joué au GI (ramper sur le tatami avec pour seul appui les coudes), pour finir par « jouer » à saute mouton, j’étais épuisée mais  il ne fallait pas leur donner la satisfaction d’avoir eu raison.
L’entrainement s’est déroulé sans encombre. Je rentre donc chez moi et là, je découvre l’ampleur des « dégâts ». Quand vous habitez au troisième étage sans ascenseur et que vous venez de faire tout ce que j’ai cité plus haut, comment monter chez vous?
Je me tenais à la rampe, une marche après l’autre, puis une fois là haut, ma nouvelle démarche, loin du déhanchement habituel était la danse des manchos. Les muscles des cuisses étant en « compote ».
Cela a duré quelques semaines puis s’est estompé. Bien pour en venir à mon post de ce matin,  les chutes en chambre sont le fait de vouloir relever le défi; A l’entrainement, j’excelais dans la technique des étranglements, des clés mais complétement nulle aux chutes;
Lasse des moqueries du groupe, je décidai donc de m’entraîner encore et encore, mais comment faire lorsque l’on n’a pas le privilège d’avoir un dojo personnel ou un coach attitré.
L’idée m’est donc venue de m’entraîner aux chutes avant sur mon lit, dans ma chambre. (Si cela avait été un nouveau jeu des enfants, ils auraient été grondés évidemment), mais moi, leur mère, une adulte responsable, je décide de faire mes chutes sur mon lit.
L’idée était de prendre mon élan au bord de la fenêtre puis de me projeter tête en avant sur mon lit. De nombreuses tentatives se sont revelées correctes, sauf la dernière. J’ai cru que je finirais aux urgences. Ma trajectoire a dévié d’un angle, j’ai atterri entre le  bord gauche du lit et le mur, le meuble qui fait office de tête de lit a bougé mais heureusement ne m’est pas tombé dessus, mon fils alors âgé de 8 ans a entendu le vacarme, il s’est précipité dans ma chambre et m’a démandé
« c’est quoi ce bruit, maman? »
 » c’est moi, je m’entrainais à faire des chutes »
« je vois, pour faire des chutes, tu en fais » puis il est reparti vaquer à ses occupations comme à son habitude.
Je peux vous dire que mes sentiments s’entremêlaient entre la peur, la honte et la stupidité de mon geste….
Vous êtes-t-il déjà arrivé de faire des choses aussi « idiotes et risquées »?

 

13 commentaires

  1. Aucun soucis kouka, je ris de moi même et je partage avec tous…

    En dehors de cet épisode, il y en a d’autres…. avec le jujitsu ou dans d’autres domaines….

  2. Un petit bonjour rapide, à notre casse coup préférée. Trop rigolote ton anecdote! Superbe sport que le Jujitsu, j’ai un peu pratiqué, le judo aussi. Et comme toi je me suis entraînée sur le lit! Ce que j’aurai moi même interdit à mes fils (faites ce que je dis ne faites pas ce je fais!). On est vilaine parfois! Aujourd’hui mon fils est à Moissac à une compét. de judo, et j’avoue que je suis inquiète car j’ai toujours peur des mauvaises chutes. A plus, pour te lire; c’est bien dommage que tu n’écrives plus sur Marie-Claire!! Bisous.

  3. Ah quel plaisir de te retrouver sur mon nouveau blog Vivas.

    J’espère que ton fils a gagné sa compétition. D’accord avec toi pour nos angoisse de maman. Normal que nous nous inquiétions pour eux et que nous les protégions aussi….

    Quant à nous leurs parents, nous sommes responsables de nos actes….

    C’est d’ailleurs pour ça que mon mari disait souvent, vas à ton jujitsu mais ne viens pas te plaindre en rentrant à la maison…

    Plusieurs gags et anecdotes à ce propos viendront illustrer les années jujitsu.

    Pour en venir à mon changement de platform, c’est tout simplement que j’avais envie de voir « quel temps il fait ailleurs ». Envie de bouger…

    Mais il n’est pas fermé chez Marie claire. J’ai même répondu à beaucoup de commentaires il n’y a pas longtemps. Seulement je ne fait plus de post là bas..;

  4. Ahhhhhhhhhhhh,c’est très bien et « maman » est rassurée n’est pas?

    C’est vrai que le judo est un sport très physique. Pendant mes entrainements à l’époque, je redoutais les séances judo pur. Le jujitsu, le vrai me convient mieux. Le côté self défense me plait beaucoup.

    La force de frappe des coups de pied, de coude… Ils ont essayé de m’orienter vers le karaté sans succès. J’ai vite décroché. Le judo, pareil, J’admire les judoka, leur souplesse et leur agilité…

    J’espère que tu fils sera un grand compétiteur s’il ne l’est déjà.

  5. Article très sympa! C’est vrai qu’au début on fait participer les conjoints ou conjointes à la maison!

    Le jujitsu est en plus le sport idéal pour apprendre à se défendre (parfaitement adapté pour les femmes)
    Pour en savoir plus sur le jujitsu http://jujitsu-jsr17.over-blog.com (il y a bien sur d’autres sites).

    Du côté de La Rochelle, pour les filles intéressées (et les messieurs aussi évidement) nous accueillerons avec plaisir au Judo Sport Rochelais dans notre section Jujitsu traditionnel – Place Cacaud en ville (et un petit coup de pub au passage).

  6. Merci de votre visite Fred. Je dcouvre votre blog sur le jujitsu et il est très bien présenté. Les vidéos de démonstration montrent bien votre savoir faire. Merci de véhiculer cet art martial. Revenez quand vous voulez.

  7. Super drôle ton post. Tu as l’air d’être quelqu’un de tenace en tout cas quand tu veux une chose :-)
    Et n’as-tu jamais pensé à t’entrainer sur ton mari ? Ou bien a-t-il peur de perdre la face s’il s’avérait que tu es plus forte que lui grâce à tes techniques d’étranglements et autres prises ?
    En passant, je viens de lire un super roman dans lequel une nana est pratiquante de jujitsu et de lutte et nous fait assister à quelques scènes mémorables. Pour ce que ça intéresse, voici le titre : « Comme les deux doigts » aux editions Publibook.

  8. OUi je sais être tenace pour ce qui me tient à coeur. Non je n’ai rien testé avec mon mari. Par contre une de mes amies a essayé une technique avec le sien et ça lui a valu une claque. Je suis une non violente mais là je crois qu’elle l’a un peu chercher d’autant plus que cette technique, que nous avion surnommée la technique du violeur peut être très efficace et douloureuse à la fois. Essayée sur votre homme, qui n’est pas un violeur… ça peut le sortir de ses gongs.

    Dis moi, es tu lutteuse en réalité ou est ce juste un pseudo?

  9. Disons que j’ai suivi quelques cours de lutte quand j’étais à la FAC. Puis quelques cours de ju jitsu. Aujourd’hui, je pratique la lutte en privé, avec mon homme.

  10. Super! Lutte et ju jitsu. On peut dire que tu as bouclé la bloucle. Le ju jitsu est vraiment un art complet! Et d’avoir ton homme qui partage cette passion c’est l’idéal!

  11. En fait, c’est surtout après avoir lu le roman dont je vous parlais un peu plus haut qu’on a commencé à s’entrainer ensemble. Avant, il avait quelques préjugés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s