DANS MA CHAIR, KATOUCHA

Résumé : Un an plus tard, sa famille est menacée de mort par le régime de  Sékou Touré. Il faut s’enfuir, chacun de son côté pour ne pas éveiller l’attention.

Expliquer ce projet aux enfants? Trop dangereux. Katoucha se retrouve exilée au Mali, seule, sans comprendre, dans une « concession » où elle subira d’autres offenses. Là encore, tout le monde se tait. Elle aussi.

Mais de ce mutisme va naître la révolte, avec pour seul espoir la fuite. et cette enfant sauvage va devenir l’une des reines de Paris! Egérie d’Yves Saint Laurent, mannequin favori des plus grands couturiers, elle promenera partout dans le monde ses allures de chat de tombeau, et aussi son gout de la fête, de ses éblouissements comme de ses excès.

Pour oublier une blessure originelle?

Aujourd’hui revenu dans son pays natal, la « princesse peule » se libère enfin de son intime secret, afin de mieux se battre pour que les petites filles d’Afrique aient droit à leur féminité et au respect de leur dignité d’être humain

Katoucha marque une page dans le monde littéraire, celui de la femme qui dit « non ». Celle qui ose parler et regarder en face ceux qui volontairement ou par ignorance  essaient de faire de la femme l’objet, la « petite chose » insignifiante, qui à leurs yeux n’est qu’un citoyen de seconde zone.

Katoucha n’est plus, mais ses écrits restent. Les traces de sa bataille contre l‘excision et les coutumes rétrogrades qui régissent encore la vie dans certains de nos pays.

Vous devriez lire « DANS MA CHAIR » pour comprendre le calvert que vivent encore aujourd’hui, certaines de nos soeurs….

DANS MA CHAIR

Editions Michel Lafon