LES DELICES DE FAUCHON

J’en rêvais des patisseries Fauchon!

Trois ans de patience. Il suffisait de pousser plus loin les promenades jusque à la place Madeleine.

Aujourd’hui était le bon jour. Beaucoup de stress, un ballet sans fin du téléphone au clavier, du patient au téléphone, des archives au téléphone. Routine habituelle mais un peu plus intense ce matin.

Il y a des journées comme ça. Alors je me suis décidée. J’avais besoin de me faire plaisir, de m’offir des délices de FAUCHON. Pas de sandwich, pas de restaurant. Tout ce que je voulais, c’était de passer directement au dessert. Alors j’ai marché, pas trop longtemps: 10 mn puis la récompense au bout de la rue.

Il y a des jours où je me dis que je mérite d’être récompensée, comme un athlète après la compétition, ou un réalisateur primé à Canne ou d’un acteur nomimé. Oui, je sais, je ne suis pas célèbre mais qu’importe, à chacun sa gloire. Je le méritais même si c’est mon porte feuille qui s’allégeait de quelques euros…

Mais pour du FAUCHON, il n’y a pas à s’en faire, lorsque l’on les déguste on oublie le fait d’avoir déboursé quelques euros.

Après quelques minutes à m’extasier devant la vitrine de FAUCHON, puis quelques minutes d’hésitation, j’ai jeté mon dévolu sur ceci.

                                            

Puis j’ai refait le chemin dans le sens inverse pour les ramener au bureau. Là, j’ai supporté un peu mieux les sonneries de téléphone, les allées et venues des patients puis les remarques pas toujours agréables des « mon entourage ».

Fermer les yeux chaque fois que un morceau de ces délicieuses petites choses atterrit dans votre bouche. hummmmmmmmm

Il fût un moment où j’ai tout de même faillit avoir une attaque: Le téléphone sonne, c’est pour un rendez vous. Je sursaute, sortie trop brutalement de l’univers virtuel idyllique où m’avait plongé ma dégustation, oh mon dieu, le feuilleté a attérit sur mes genoux, rattrapé de justesse avant de me retrouver la jupe collante de caramel.

Ouh là.

« ayo »?

Puis je tousse un peu, pour faire croire que « j’ai un chat dans la gorge », le temps de déglutir mon morceau de feuilleté.

« pardon »

« ça ne fait rien »

J’aime quand les interlocuteurs sont conciliants…

« voilà, ça va mieux, Que puis je pour vous? »

Dans ces cas là, la formule habituelle  » nom de la société plus le « bonjour » de rigueur n’était plus de mise.

Après avoir raccroché, j’ai avalé ma patisserie en deux temps trois mouvements. Pas question d’être dérangée encore avec mon gâteau dans la bouche….

J’adore la patisserie de chez Fauchon. Et d’autres grands patissiers! C’est mon péché!

J’y retournerai certainement un autre jour, pour le macaron que j’adore.

Publié par willykean

I got inspired by Gloria Gaynor's song for my blog title. This song is really me. I am a mother of three, very passionate by fashion, litterature, cooking, art, and many other interesting subjects. My blog will be mainly written in french as i am not an english speaking. Only some of my post will be in english. My mission is to inform you, to share and learn from you. Je suis ce que je suis is a blog based on experience sharing, fashion, food, litterature, ,art....everything passionate hobbie of willykean. I started my blog in mars 2006, firstly powered by Marie claire. One year later, i move to Wordpress. Humour is another part of my blog; As the elders said in my culture, "a man who laugh forget about his empty stomach." Pour ceux qui me lisent déjà depuis mars 2007, Je suis ce que je suis. passionnée de mode, de littérature, cuisine, d'art, de musique.... Une boulimique de tout. Une envie de partager ma double culture ou même ma culture du monde. J'aime dire que je suis une citoyenne du monde, ouverte à tout. J'adore ébaucher des nouvelles, ou des romans, j'aime lire, cuisiner, Je suis une collectionneuse (bijoux, foulards, vêtements, poupées, pierres), magazines, chapeaux..... Une autre de mes passions qui prend énormément de place dans ma vie c'est la mode. Je suis autodicdate. J'ai crée pendant 6 ans mes propres vêtements, activité mise entre parenthèse pour le moment. Je suis la maman de trois adolescents de 12 ans qui sont devenus prioritaires dans ma vie de créatrice, puis de bloggeuse. Traiter même des sujets douleureux avec humour pour vous faire sourire... là est ma mission Cela ne m'empêchera pas de pousser un "coup de gueule" s'il le faut. Bon séjour chez moi.

3 commentaires sur « LES DELICES DE FAUCHON »

  1. Ce que je préfère chez Fauchon Madeleine, c’est les superbes vitrines! Je n’aime pas les pâtisseries, à l’exception des macarons… au chocolat biensûr! ;)

  2. C’est vrai les vitrines sont magnifiques, les macarons pistache, menthe et vanille sont hummmmmmmmmmm.

    Une petite critique quant au feuilleté, c’est l’arrière goût café que m’a laissé le caramel.

    Mais quand on est gourmande comme moi, on laisse passer certains détails..;

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :