Bijoux de printemps/springtime jewellery

Michel Franca écrivait dans COTE du mois de mai : « Quand la belle saison revient les bijoux fleurissent. Ils font rimer couleurs et splendeurs, amour et glamour….

When  the fine weather is back, jewellery blossoms, making colour splendorous and romance glamorous. »

Exquise gourmandise!

  Victoire de Castellane a fait éclore pour le printemps quelques unes de ces bagues dont elle a le secret. Gourmandes, tel est leur nom, se marient à la perfection avec une nouvelle version du best-seller maison, la Diorette, qui orchestre un bouquet multicolore butiné par une abeille.

 Inde Mystérieuse

Cartier se fait cette année le passeur du rêve indien avec sa collection Inde Mystérieuse;  elle s’étoffe, ce printemps avec des pièces aux couleurs chatoyantes et aux formes sensuelles.

Van Cleef&Arpels

La danse et les ballerines sont pour le joailler un thème récurrent. Van Cleef &Arpel revient, cette année, avec un somptueux ballet en trois actes éclatants.

 

2 commentaires

  1. Merci ma chere Hortance,
    j’ai bien aimé ce que t’a resenti a travers de ces quelques oeuvres que je t’ai envoyée.Tu a ressenti l’oeuvre.
    Ce que je fais,je le fais rapidement et sans aucun préparation . Je ne sais jamais ce que je vais faire c’est quoi je me laisse surpris dans le hazard de création. Je prends que du plaisir.

    MAliza Je l’ai applée ainsi en pensant a monalisa de Leonardo
    c’est le premiers dans un seri de visages,Que j’aime personnelement, Malisa se melange dans ma peinture un peu comme dans mes larme.
    Il doit y avoir beuacoup de femme en moi qui voulent se dégager!?.

    Tiens je t’écris ces quelques lignes a propos de Ce que je resens vis a vis de la peinture;

    Nous somme né comme dans un rêve. Un tableau est aussi la naissance d’un rêve.Une traverée flou de l’instant, sensuelle et aussi fragile,représentant le monde de sensible.
    Dans mes création ce n’est pas que la main, mais c’est tous mon corps et mon ésprit qui participe.
    tous comme dans un sommeil, le temps d’un isolement je pousuit mes autres, je pousuit mes rêves, je pousuit mon pinceau.
    Je caresse le mystére, je l’exprime et quand c’est fait il n’y a plus de mystére. quelque choses d’autre est né « oeuvre » une « chose infini » dans la sensation qu’il procure.
    quelle solagement.
    C’sst donc le pourquoi de ce que confie ainsi a une « chose », qui me rend la vie si agréable malgré ses tourements.

  2. Merci pour ce commentaire et ce cri de coeur si touchant et profond. Je pense qu’il définit très bien ce qu’est l’art et la communion qui peut se créer entre celui qui fait don de ses sentiments à travers une oeuvre et celui qui par son regard en capte le sens.

    J’ai laissé libre choix à tous d’interpréter comme ils le ressentent mais j’épreuve un réel plaisir de lire ce commentaire venant de toi.

    Je compte d’ailleurs le réediter pour accompagner la suite de ma blogexposition.

    Encore merci et à bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s