I am a rock

Simon and Garfunkel 

Clin d’oeil à André.

Simon and Garfunkel ont marqué ma vie d’adolescente. En bien et en mal. C’était le temps où, tiens ça me fait penser que avant le net et tous ces myspace, facebook ou autres…. la communication était tout aussi efficace.

Bref, ne nous éloignons pas de Simon et Garfunkel. Cette année là donc, j’avais eu le contact d’un jeune homme bien plus âgé que moi,  le cousin à ma meilleure amie. Oui à cet âge là, on a tendance à tomber amoureuse de plus âgé que soi, même à avoir le coup de foudre pour une photo. C’était le cas. Je l’avais vu en photo, dans l’album de ma copine. Il devait avoir 25 ans, et moi une asdolescente en quête de rêve…

Le contact fût établi par le biais de ma copine, il poursuivait ses études au canada et moi, élève dans une pension catholique au fin fond de ma côte d’ivoire. Le rêve, lire ses lettres avec ma copine, ou avec une autre amie privilégiée…

Un soir donc, à la distribution du courrier, je reçois un colis. Oh! on aurait dit les préparatifs de la conférence de yalta.

Le message fût passé aux deux seules proches, laissant les autres filles sur leur faim.

Nous nous sommes isolées après le diner pour ouvrir le paquet précieux. A l’intérieur, un disque, I AM A ROCK, de Simon and Garfunkel, aucune de nous ne le connaissait à l’époque, nous c’était plutôt Claude François, Mike Brant et compagnie..;

Nous avons porté le « bijoux » à la salle de bal pour l’écouter sur notre vieux tourne disque.

C’était limpide, à la fois triste et jolie.

Nous avons essayé d’interpréter le geste, essayé de comprendre le pourquoi et le comment de ce cadeau, le sens de la chanson….

Ce fût un déclic, un déclic en bien et en mal à la fois. Trop jeune pour comprendre, trop jeune pour savoir aimer peut être, peur de s’investir dans une relation où l’écart était un peu trop présent….

Ce fût silence radio. Je sais qu’il en a beaucoup souffert et moi aussi. Lui parce que incompris et moi en attente de reconfort, d’encouragements..;

Bref. c’était la fin de la belle histoire, du rêve. Pas de regret aujourd’hui. Maintenant je sais, j’aime Simon and Garfunkel, j’aime I AM A ROCK, je sais aujourd’hui ce que  cela représente, ce que l’on peut souffrir d’aimer, de baisser la garde….

Oui je sais comme vous, comme tous ceux qui n’ont pas envie de se protéger derrière un rempart.

Dont talk of love,
But I’ve heard the words before;
Its sleeping in my memory.
I won’t disturb the slumber of feelings that have died.
If I never loved I never would have cried.
I am a rock,
I am an island.