Meryl Streep

Il y a des films très bons et des films qui marquent  votre vie à jamais.

La première fois que je suis allée voir un « vrai » film au cinéma, (parce que auparavant j’étais une adepte de film karaté-Bruce Lee et sa bande), la première fois donc j’ai été invitée par un prétendant: il avait choisi Kramer contre Kramer. Je voyais Meryl Streep pour la première fois. Mais déjà j’étais convaincue de son aptitude à vivre ses rôles entièrement. Elle ne joue pas, elle campe le rôle et vous entraine avec elle. Le spectateur est plongé inconsciemment dans son univers.

Kramer contre Kramer m’a fait pleurer, tellement que mon « fiancé » a mis un bon moment à me consoler. Je suis sortie de la salle triste. Ce jeune homme n’était pas coupable de m’avoir invitée à voir ce film, mais je lui en voulais d’être un homme.

Après ce film j’ai revu Meryl de nouveau dans ce film merveilleux qu’est Sur la route de Madison 

Iowa, 65. Une femme dont le mari et les enfants sont absents pendant quelques jours vit une brève mais intense histoire d’amour avec un photographe qui effectue un reportage sur les ponts de la région de Madison County.

Là j’ai été à nouveau inconsolable, mon fiancé, aujourd’hui mon époux, en a fait une petite crise… Il a fini par se demander si je n’avais pas de regrets quelconque… Oui, méfiez vous, Vos réactions par rapport à certains événements peuvent parfois prêter à confusion. Ce n’est pas ma faute si je suis émotive!!!

Et lorsque quelques années plus tard nous sommes allés voir au cinéma le Choix de sophie, je n’ai pas pu résister à me servir de l’épaule de mon mari pour pleurer avec Sophie. Ce film poignant où elle a dû choisir lequel de ses enfants méritait de vivre.

Si vous ne l’avez pas vu, vous devriez…..

Et Si vous rencontrez à la bibliotèque ou à la Fnac, Elle s’appellait Sarah de Tatiana de Rosnay, sans hésiter, emportez le. C’est un livre qui vous tient en haleine du début à la fin et vous raconte la façon tragique dont  une petite fille juive voulant sauver son frère de la rafle du Vel d’Hiv l’a condamné dans la remise…….