Petits garçons en robes et pendentif pour tricoteuses…

Pour Sandra de L’heure du thé et André, pour tous les autres lecteurs qui n’ont pas eu le temps de chercher, je livre la réponse.

Ce joli pendentif brodé de perles servait aux tricoteuses quand elles se déplaçaient dans la maison en continuant leur tricot.

C’est un héritage qui s’est transmis  dans certaines familles pendant plusieurs générations. A quoi servait donc ce curieux pendentif qui représente une petite main tenant une boucle de métal?

Il parait qu’il devait servir à des travaux manuels. ce bracelet qui date en fait du XIXè siècle est en fait un porte-pelote qui permettait à celle qui le portait de continuer à tricoter en se déplaçant dans la maison ou au jardin. Il suffisait d’accrocher une petite pelote au crochet de ce bracelet.

D’ailleurs, même quand les tricoteuses restaient confortablement assises dans un fauteuil, elles laissaient souvent leur pelote accrochée à leur bracelet pour la récupérer facilement si elle roulait par terre ou si le petit chat de la maison l’avait cachée quelque part.

Pourquoi les petits garçons du siècle passé portaient-ils des robes?

Ces deux fillettes peintes en 1826 par le portraitiste C.A Jenssen sont deux frères: Joakim Ludwig et Frederik Georg Julius Moltke. Le cadet porte une robe de dentelle et un béguin assorti tandis que l’aîné porte une blouse sur son pantalon long.

Il est souvent difficile de deviner le sexe des petits enfants sur les photos de famille du siècle dernier puisqu’ils portent tous des robes.

Pendant combien de temps et pour quelle raison tous les enfants portaient-ils le même costume?

La coutume de mettre une robe aux tout petits, quel que soit leur sexe, remonte à des temps très anciens et si elle dura jusqu’au XIX è siècle, c’est uniquement pour des raisons pratiques. C’était plus facile et plus rapide, pour les adultes, de soulever une robe  que de baisser des pantalons quand il fallait aider les petits à faire leurs besoins. Dès qu’ils étaient propres, les petits garçons étaient vêtus d’une blouse-tablier sur leur pantalon long remplacée par un gilet court ou par une veste lorsqu’ils allaient à l’école.

Les Irlandais, cependant, expliquent cette coutume différemment: selon la légende, les fées (c’est à dire les Elfes) enlevaient les petits garçons et comme les petites filles ne les intéressaient pas, le plus simple était d’habiller les petits garçons en filles.

Source, Fait main N° 7, 1994

Voilà pour la découverte de ces petits trésors que nous perdons peu à peu…