DAMEON PRIESTLY:voir le monde tel qu’il est…

Voir derrière l’image ce qui ne se voit pas ou plutôt ce que l’on ne souhaite pas voir.

 

Deviner ce qui se dit derrière les portes closes, ce qui émane d’une anatomie. Toute cette description narrative qui, protéger par la « croûte » ne demande qu’un peu de friction pour se dévoiler, se mettre en lumière.

 

 

Ce qui peut se cacher derrière une image innocente.On peut trouver son travail sombre, plein de noirceur, mais ne serait-il pas en train de nous « forcer » à une interrogation?. A des interrogations? Ne serait-ce pas une façon à lui de nous faire réagir face à la monotonie du monde qui nous entoure? Tout ce que nous refusons de voir, auquel nous refusons d’être confrontés, tout ces vérités qui nous plongent dans un malaise.

La vision du monde de Dameon peut paraître sombre, mais ses peintures ne font que pointer du doigt l’étrangeté ou l’inconscisance qui se cache derrière la monotonie banale des comportements humains. Il sous entend ce que l’on ne veut pas forcément voir. La métaphore n’apparaît pas immédiatement, mais l’idée dérangeante s’installe ensuite profondément.

 

Dameon peint la vie de tous les jours, la déception, l’anxiété, la tristesse..la joie, tous ces sentiments qui remplissent son travail de sponstanéité. Il s’inspire de littérature, du monde du cinéma, de la réligion, de la politique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il traite de la religion et du sexe dans ses séries « Malice in Wonderland » et « The Goods Book ». de la violence et de l’innocence avec « Missing »1 et 2, ou de simples fait divers, comme « Local News Story », qui, sous apparentes légèretés, reflètent l’antinomie de la société américaine.

 

Dameon raconte le rêve américain. Tout simplement. Il se met dans la peau de ses personnages et de  leurs espoirs… violemment déchus. Il construit ses séries de façon très conventionnelles avec une intrigue, un personnage et une action. Son style est si simple que l’on est immédiatement happé par la force de ses visuels qui font sensiblement référence au familier, à ce qui nous rassure, à la beauté, aussi.

 

Pour voir toutes ses séries, c’est ce site qu’il faut visiter. Tout est organisé par série et par thème.