Tendance dentelle: les collections qui font de vous des femmes fatales

 

Femme dominatrice et fatale chez Stella McCartney et Prada  

L’avènement de la dentelle s’est annoncé dès l’été 2008 pour s’affirmer pendant les collections automne hiver de cette même année.  L’esprit guipure s’affiche dès à présent comme l’une des valeurs sûres de l’automne.

 

 Chez Prada,  la dentelle  a été  travaillée en  relief, les coupes sont simples, faites pour une femme fatale, pas banale, définitivement sublime à l’allure dominatrice et douce à la fois, les cheveux tirés, le maquillage discret. La dentelle est sans doublure avec des longueurs au genou et des hauts tout en transparence  d’où dépasse un sous-pull chair montant jusqu’au menton.

Les jupes sont droites, non doublées laissant déviner le corps, qu’on voit à travers la dentelle. En Guipure noire, ces créatures sexy sans ostentation défilent le cheveu contenu dans une résille.

 

Pour McCartney, la dentelle est travaillée en surface aussi, taillée très court. La robe devient un bijou sur une femme enfant au charme ravageur.

 

 

Caresse de la dentelle lingerie, sur voile chez Balmain et Givenchy

 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

  

Photos de Figaro Madame

Ici le court est de rigueur. La dentelle se veut sensuelle. Tendance lingerie couture portée le jour. Les jupes finissent leur chute volantée sur des jambes longilignes. La dentelle s’applique par petites touches sur la soie ou  sur le voile qui caresse le corps. Tout est sensualité, transparence. Là encore, la femme se veut fatale.

La dentelle de ces collections prêt-à-porter automne hiver n’est pas loin du style couture. Peut se porter aussi rock chic sur un slim cuir noir comme ici chez Givenchy.

Fatale, dominatrice ou sensuelle? A vous de choisir!