Agathe Cléry

19004347_w300_h_q80Le week end, alors que vous vous êtes péniblement tirée du lit pour vous rendre à votre cours de Chinois, que vous êtes restée enfermée chez vous à écouter les triplets se chaimailler, le Dimanche vous vous dites qu’il faut faire quelque chose, bouger, changer d’air, sortir.
C’ ‘est ce qui a été décidé à l’unanimité. Mais unanimité chez nous ne vous pas dire à 100 %. Tous d’accord pour aller au cinéma. Quant au choix du film? Souvent très difficile.
Elodie a dit: surtout pas La méchante!
Coralie a dit: pas Le transporteur, moi de même
Harold quant à lui, ne voulait voir que ce film. Il a déjà vu le  I et le II; Et toi Papa?
Moi, moi je suis le transporteur. Oui, il nous transporte et souvent est contraint de suivre la vague. Il s’est laissé transporté avec Harold pour voir Le transporteur.
Nous les filles avons fini par nous mettre d’accord pour Agathe Cléry.

 

J’ai dit aux filles attention, ne me faites pas regretter d’avoir choisi ce film (au départ, j’étais pour L’échange avec Angelina Joli). mais il ne fallait pas laisser les filles seules même dans une salle obscure pleine à craquer…

Dès que j’ai vu Valérie Lemercier, Anthony Kavannah, je me suis dit, ça va être bon.

Le film démarrage bien puis brusquement, sans prévenir, nous recevons en plein figure, une chanson, des acteurs qui dansent à la descente du train.  Nous nous sommes regardées avec un petit sourire en coin. Les dialogues commençaient à prendre, on a envie d »être tenue en haleine, et voilà qu’on se retrouve en pleine comédie musicale. Ce fût un choc. Je vous dis que j’ai eu un choc. Je n’ai pas l’intension de voir une comédie musicale?

C’est vrai, lorsque vous ne vous y attendez pas du tout. Puis, le narratif reprend et là nous nous retrouvons enfin dans un vrai film, avec ses suspens, son climax, son dénouement. Nous avons fini par nous détendre, toute la salle riait aux éclats. Parfois le spectacle était dans la salle obscure. Un enfant je présume, assis plus bas, agrémentait le film de ses commentaires.

Par exemple lorsque après le coup de foudre du matin, Agathe et son patron se retrouve au lit.

Nous avons entendu

« déjà? »

A se demander ce qu’il pouvait en savoir des rapports hommes- femmes.

Et il riait , il riait, un drôle de rire, qui faisait rire ma fille.

Et moi, quand le mari de Agathe déserte le lit parce qu’il n’osait plus toucher sa femme devenue noire, et qu’il se retrouvait dans son bureau à visionner des films de « charme ».

Ma fille m’a fait remarqué:

« mais comment tu as crié maman, je parie que tout le monde t’a entendue »

Bref, nous avons passé un bon moment ensemble. La salle était pleine à craquer. Bonne critique ou pas. L’essentiel pour moi, c’est que nous avons bien rit et ça fait du bien de rire…

Allez le voir pour vous détendre. Il n’a pas beaucoup d’étoiles mais ça vaut le détours.