La solitude, ce mal qui nous tue

Cet été, en basse normandie, le corps d’une dame a été retrouvé une semaine après son décès. Cette triste annonce m’est restée à l’esprit depuis.

A l’approche de noël, je ne peux m’empêcher de penser à ces femmes et ces hommes qui, anomymes, resteront sans personne à qui parler, sans personne pour leur mettre un petit paquet sous le sapin ou dans la hotte.

Comment en sommes nous arrivés là? A souffrir de solitude alors que le monde est si peuplé. Avons nous voulu ou créé notre propre solitude. ou  alors sommes nous devenus prisonniers de notre mode de vie de vingtième siècle?  Un siècle où l’on a peur de l’autre, où l’on protège farouchement sa propriété, son intimité. Tellement que à la fin l’on finit par se retrouver face à face avec son intimité, son égoisme.

Avec tant d’abondance et de gaspillage, pourquoi avons nous si peur de partager, Oui c’est vrai, j’ai déjà été témoin d’une  fête pour la galette des rois ou par peur de ne pas en avoir assez (chacune de nous avait apporté une galette),ma bande d’ amies a décliné ma propositon d’inviter les dames de l’autre service à qui, sans vergogne, nous avions emprunté le  micro onde afin de rechauffer nos galettes.

Il nous en ai restées des galettes. Il y en avait tellement à manger que nous en sommes sorties répues, écoeurées mêmes. Mais il ne fallait pas donner. Pourquoi? 

Pas étonnant qu’on se retrouve seul aujourd’hui comme des chiens perdus sans colliers. Le jour où notre soeur où notre belle soeur est arrivée à l’improviste, pas heureuse de la surprise, nous lui avons demandé si elle restait, pour combien de temps, et si elle comptait manger chez nous., oui, par sa faute il pourrait ne pas y avoir assez de pomme de terre. On compte les parts, on mesure les verres de riz, les légumes….Comme si on emporterait tout ça quand le moment viendra.

La solitude, est le mal du siècle, mais cette solitude là, nous l’avons crée par notre comportement, notre peur de l’autre, notre désir insatiable de solitude et d’intimité, notre cupidité.

Je ne comprends pas cet égoisme dont nous sommes rois. Comprenez mon grand étonnement lorsque j’invite une dizaine de convives, tous membres de la même famille, il y en a toujours une pour demander,

« mais pourquoi il y a autant de monde? »

« C’est toujours ainsi chez vous?  »

Mais elle fait partie de ce monde. Tout le monde devrait être le bienvenu, les gens devraient être heureux de se retrouver Mais au lieu de cela, ils sont inquiets du travail que ça demande, des dépenses qu’ils auront à faire, de la fatigue qui en découlerait. Jamais du bonheur que cela peut leur procurer de rire ensemble, de se taquiner, de ses chaimailler même.

Puis, un jour, les autres commencent par ne plus venir, ne plus prendre de nouvelles, ne plus se retrouver en famille et un beau jour, on leur apprendra qu’un tel a été retrouvé mort , seul chez lui. Et les autres ne seront même pas surpris; ils n’auront même pas l’air chagrinés. j’ai déjà entendu des gens à qui on disait que la cousine Berthe venait de décéder, s’inquieter du nombre de pizza à commander.

Pauvre de nous.

Imaginons une autre façon de vivre et battons nous contre la solitude, l’égoïsme…


Publié par willykean

I got inspired by Gloria Gaynor's song for my blog title. This song is really me. I am a mother of three, very passionate by fashion, litterature, cooking, art, and many other interesting subjects. My blog will be mainly written in french as i am not an english speaking. Only some of my post will be in english. My mission is to inform you, to share and learn from you. Je suis ce que je suis is a blog based on experience sharing, fashion, food, litterature, ,art....everything passionate hobbie of willykean. I started my blog in mars 2006, firstly powered by Marie claire. One year later, i move to Wordpress. Humour is another part of my blog; As the elders said in my culture, "a man who laugh forget about his empty stomach." Pour ceux qui me lisent déjà depuis mars 2007, Je suis ce que je suis. passionnée de mode, de littérature, cuisine, d'art, de musique.... Une boulimique de tout. Une envie de partager ma double culture ou même ma culture du monde. J'aime dire que je suis une citoyenne du monde, ouverte à tout. J'adore ébaucher des nouvelles, ou des romans, j'aime lire, cuisiner, Je suis une collectionneuse (bijoux, foulards, vêtements, poupées, pierres), magazines, chapeaux..... Une autre de mes passions qui prend énormément de place dans ma vie c'est la mode. Je suis autodicdate. J'ai crée pendant 6 ans mes propres vêtements, activité mise entre parenthèse pour le moment. Je suis la maman de trois adolescents de 12 ans qui sont devenus prioritaires dans ma vie de créatrice, puis de bloggeuse. Traiter même des sujets douleureux avec humour pour vous faire sourire... là est ma mission Cela ne m'empêchera pas de pousser un "coup de gueule" s'il le faut. Bon séjour chez moi.

11 commentaires sur « La solitude, ce mal qui nous tue »

  1. Une année, dans ma paroisse, le curé a demandé à ce que des familles accueillent une autre famille du secours catholique pour le réveillon de Noël…Sur une église pleine nous n’avons été que 3 familles à dire oui nous prenons une famille que nous ne connaissons pas.
    Pour ma part il s’agissait d’une femme qui avait son fils placé en famille, j’étais maladroite car jeune mais ils ont été heureux de ce repas et des petits cadeaux…Je le referais sans hésiter, si l’occasion ce présentait à nouveau

  2. Les gens sont trop tournés vers eux-mêmes :( C’est triste mais c’est ainsi, et malheureusement je n’ai pas l’impression que ça change, au contraire.

    Beaucoup ont la chance d’avoir une famille en bonne santé, et trouvent encore le moyen de se chamailler pour des broutilles, c’est dommage !
    J’ai la chance d’avoir une grande famille très unie donc je ne connais pas la solitude, mais parfois je pense à l’avenir et me demande si je serai entourée quand je serai une vieille personne… aurai-je vraiment quelqun pour s’occuper de moi ? Mes enfants seront-ils proches de moi ?? difficile de savoir à l’avance, et franchement ça m’angoisse :D

  3. Merci Marilyn.

    Je crois que l’on a plus de facilité à dire des choses vraies, naturelles, simples? La plume dans ces cas là courent sur la feuille (quoi que ici, il s’agisse d’un écran). La solitude est terrifiante surtout lorsqu’elle n’est pas volontaire.

    Bravo Sublime, même si tu penses avoir été maladroite, je crois que cette famille là ne l’a pas remarqué. L’essentiel pour eux était d’être avec quelqu’un, de ne pas être seul. De trouver un peu de chaleur.

    Anouchka, comme toi, je n’aime pas la solitude exceptée ma solitude (voulue); j’ai toujours oeuvré pour des associations, très tôt au collège et au lycée, et aujourd’hui, j’ai passé ma mojorité de mon temps à aider les autres. L’association que je gère actuellement, dont je ne parle jamais, collecte des médicamentss et du matériel médical pour les villages de ma région de naissance. Je suis ainsi. et ma famille me le rend bien. Ici comme là bas, c’est une grande famille où les repas ressemblent parfois à des banquets.

    C’est cette chaleur là dont j’ai besoin et c’est ce que je souhaite pour les autres.

  4. Merci pour ta visite et tes souhaits.
    Tous les ans la maison était pleine, enfants, amis, famille, mais les années suivantes, j’ai toujours attendu en vain une invitation,donc maintenant, je fuis cette fête païenne de bouffe et d’hypocrisie, je pars à l’étranger, où je peux assister à la messe de minuit ,à minuit, ne pas me goinfrer et courir à la chasse aux cadeaux!! Je n’ai pas besoin d’une fête pour réunir tous ceux que j’aime, il y a 364 autres jours dans l’année. Bonnes fêtes quand même à toi.

  5. Pas toujours facile. On peut adorer le monde, les contacts, les grandes tablées et ne juste pas avoir la famille pour.
    Manque de liens, manque d’amour, manque de valeurs communes.
    Et l’on se retrouve, autour d’un cercueil pour la mort d’un cousin, en se demandant effectivement, comment avons nous pu en arriver là.

    Parfois, c’est la vie qui décide.

  6. Si seulement tout le monde puvait penser comme nous en matière de générosité, le monde irait tellement mieux ma chère Willykean ! Moi aussi, rien ne me répugne plus que l’égoisme et je fais partie de ces rares personnes, qui, bien qu’elles aprécient Noel, trouvent que c’est une fête assez glauque …

  7. Merci d’être passée Lyliane. Je suis d’accord avec toi. J’invite depuis des années et personne pour prendre la relève, mais moi j’adore recevoir, donc j’invite toujours pour le nouvel an. Et puis, je préfère que ce soit ainsi. Car quand je reçois, j’ai toute ma famille autour de moi. Tandis que invitée chez qualqu’un, je ne pourrais pas emmener tout le monde. Mais je te comprends, ce n’est pas toujourss facile de n’être que celui qui donne. mais c’est ma nature.

    Eh oui Dom, aujourd’hui il ne reste plus à certaines famille que les retrouvailles autour d’un cerceuil et c’est très dommage. J’ai la chance des réunions familiales avec grandes tablées et ça me reconforte d’autant plus que je suis loin de la plus grosse partie de ma famille. ça m’a fait du bien de retrouver la même ambiance dans ma famille d’accueil. On ne rate aucune occasion: mariage, baptème, communion, anniversaire….Je crois que c’est très important pour cette société trop individualiste dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

    Hayat, il m’arrive des moments d’interrogations où je suis tentée d’abandonner; mais je me dis que ce serait donner raisons aux autres, alors je m’accroche. Noël n’est pour moi rien d’autre qu’une occasion de plus pour se retrouver et c’est surtout pour les tout petits de la famille. Le plus important pour moi c’est le nouvel an; D’ailleurs chez nous(en afrique), le nouvel an est très important car on dit souvent « remercie le ciel d’être encore en vie le premier janvier ». C’est cela que nous fêton, d’avoir passé le nouvel an, de pouvoir profiter encore de la vie…

    BOnne fête à toi, même si tu les trouve glauques.

  8. il n’y a pas qu’à noël que la solitude existe. Moi, tous les vendredi soir, j’ai l’angoisse qui monte. Merde c’est le week-end ! Je vais encore me retrouver seule !

  9. C’est vrai que la solitude, c’est tout le temps. Pas uniquement pendant les fêtes. Moi j’ai une parade pour briser la solitude. Des activités le wek end. Aujourd’hui par exemple, j’ai cours de chinois. C’est souvent une bonne partie de fou rire. Maintenant c’est un peu clame mais j’étais très impliquées dans les activités associatives. On rencontre du monde et on ne chome pas.

    Sinon, il y a le cinéma, les après midis dansants….

    En tout cas ne restez pas chez vous, sortez, voyez du monde.

  10. Guy Bernard
    Je suis enfin rassuré ,si l’on peut dire,que d’innombrables personnes ressentent cette solitude nouvelle et qui fait des ravages.Vos témoignages sont éclairants et proches de mes ressentis.Merci d’avoir ouvert le bal des dénonciations sur ce mal atroce.Je soupconne une volonté politique de nous conduire vers de tels états.J’ai 51 ans et j’étais heureux jusqu’alors.J’ai aimé très fort une femme et je l’ai suivi là bas dans les ardennes,et la catastrophe se produisit……………Depuis la solitude me tenaille.J’espère rencontrer une personne ,capable d’écrire quelque lignes sur cette fatalité qu’est devenue la SOLITUDE.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :