ETERNAME: BRACELET RECTO VERSO

ETERNAME: GAGE D’AMOUR

Merci Duménil de m’avoir fait profiter de l’information. Ma proactivité habituellement n’a pas fonctionné pour cette nouvelle. Et j’ai attendu d’avoir le magazine en main pour répondre à votre commentaire.

Commentaire, qui au lieu de faire un nouveau sujet sur ETERNAME, cette marque de luxe dont je suis amoureuse, sera une reprise de vos différentes interventions sur mon blog.

Voilà l’objet précieux est là, parmi tant d’autres.

etername0002

Comme disait Dumenil dans ses commentaires sur le dernier sujet à propos des bijoux Eternamé,

Effectivement les modèles sont magnifiques, inspiration d’une directrice de création connue sur la place de Paris pour avoir marqué de son empreinte les boutiques de la place Vendôme, plus particulièrement dans les années 80 à 90, une marque de prestige dont la première lettre est un P avec pour PDG, M. HOCQ.
Longue vie à Eternamé

Mes activités journalistique mon conduit autour de la colonne Vendôme durant les années 80. Forcé de constater l’émergence d’un style différent, à la fois discret, mais tout en ayant une force indéniable. Charmé, et incontestablement enclin à vouloir comprendre, j’ai découvert une créatrice en herbe, dont sa jeunesse n’altérait nullement la maturité créatrice déjà fort implantée. L’activité professionnelle, si elle n’a qu’un temps, il est difficile de se défaire du plaisir à succomber au beau.

Je fus agréablement surpris, au travers de la presse, de retrouver un style qui m’avait dans le passé déstabilisé. La recherche passée, je ne fus pas long à re découvrir cette même personne, toujours aussi discrète mais au combien talentueuse. Bravo à cette société d’avoir sur si bien s’entourer….

Vous l’aurez donc compris, je n’appartiens à aucune des deux sociétés citées. Néanmoins, je comprends que les journalistes de la presse spécialisées n’aient plus en mémoire les créations de cette personne qui a marqué de son empreinte cette place de renom jusqu’à rencontrer T. F. à l’époque de YSL. C’était de mon époque.

Peut-on un temps se détacher de ce monde, lorsque durant des années, sous ma plume, j’ai pu un temps évoquer les plaisirs de toucher et de voir, des « objets » sensuels ?

Invité lors d’une séance de « shooting », j’ai pu voir un objet d’une force indéniable.

Mais le voir est une chose, le prendre en main et en comprendre son mécanisme transcende bien au-delà de la prime impression. Ce bracelet est magnifique par ses qualités intrinsèques tout autant que par la technicité des éléments rotoïdes conférant une légèreté et une grande souplesse.

Bravo à cette directrice de création….

Dans mon précédent message, j’évoquais la rencontre entre un objet et l’homme.

L’objet en question est aujourd’hui dans la presse ; ce « joyau » se trouve en page 130 du magasine : L’officiel, du mois de décembre et son nom : recto-verso.

 

etername0002

Bracelet Recto-Verso en or jaune, émail vert et pavage diamants blancs et diamants bruns. 52000 €

En ces périodes de crise, les prises de conscience sont de « bon ton ». Je vous livre ainsi ma réflexion sur un sujet souvent peu abordé : le manque d’investigation de mes compagnons de la presse spécialisée dans le luxe.

Je ne peux m’empêcher de faire un billet d’humeur sur la dérive de cette presse mercantile qui ignore souvent le créateur, voire la directrice de création. Je ne souhaite nullement m’ériger entre eux et cette « presse » ; ils n’en ont pas besoin. Ils sont bien au-dessus, mais attention tout de même. Ils peuvent du jour au lendemain partir et voilà que le style change, regardez Poiray….

Imaginez demain Eternamé….

Parlons beaucoup des objets, n’oublions pas ceux qui les créent, sans eux, ces objets que nous admirons ne seraient plus.

Bel hommage à la Directrice de création et bravo les bijoux ETERNAME

Fashion addict:panoplie d’hiver

 

La crise est bien là, le froid aussi sans oublier cet « insoutenable désir de belles choses ». Toutes les fashions dépendantes moi y compris, résistent avec beaucoup de peine. Alors faisons comme si, ne parlons pas de prix, quand on aime on ne compte pas.

 

C’est le moment de mettre son portefeuille en orylag Minority portefeuile-orlag-minority bien au chaud dans un sac molletonné Premier Flirt en orylag et cuir, Lancel. premier-flirt-lancel

 

Vos pieds seront bien au chaud eux aussi  dans ces boots en daim fourré, Michel Vivien boots-en-daim-michel-vivien.

 

Comment ne pas craquer pour ces accessoires chics et chauds qui signent une saison tout en douceur?

 

Et puis, pensez à protéger vos mains avec ces jolis gants courts en agneau doublé de soie, resserrés par une sangle à scratch, Agnelle gant-agnelle ,

et ceux de Maison Fabregants-en-agneau-maison-fabre

 

Si vous êtes moins frileuse que moi, vous avez là des mitaines en merinos rebrodées de cabochons et strass, Paule Ka mitaines-paule-ka

 

Pour finir,  n’oubliez pas de jouer aux amazones avec ces  cuissardes à franges en veau velours de Christian louboutin cuissardes-christian-louboutin0001

 

 

 


AYA KONAN:REINE DES PERLES

Elle a de l’or au bout des doigts!

Mes investigations ne m’ont pas encore permis d’en savoir plus sur la créatrice de bijoux Aya Konan. D’après mes lectures ici et là, Elle tient à rester loin de la fièvre marketing.

Elle travaille les parles et l’or baoulé comme personne d’autre.

En attendant de me documenter un peu plus., je voudrais partager ces quelques images du Magazine Brune avec vous.

 

 bijoux-aya-konan-30001     

                                        bijoux-aya-konan-20001 

bijoux-aya-konan0001                           

  aya-konan

ENCORE DES IDEES DE CADEAU POUR FEMME

Pas besoin de se ruiner  pour ces fêtes qui sont déjà là. Un bijou fantaisie, plein d’humour, bien pensé peut ravir le coeur d’une femme.

Que diriez vous de ces jolies petites choses…

agathaCollier Agatha en strass

 

 

 

 

atelier-swarovski-christopher-kane Atelier Swarovski par Christophe Kane

bague-fleur-swatchBague Fleur Swatch

 

 

 

 

broche-fraise-cherry-chauBroche fraise en strass, Cherry Chau

 

 

 

 

manchette-guess1BRACELET EN STRASS GUESS

 

 

 

 

 

 

erika0001Pendentif Erika de Swarovski

 

 

 

 

 

 

Si avec toutes les listes vous ne trouvez toujours pas alors; alors il faudrait opter pour le « NO  PRESENT » christmas. C’est très pratique.

Bonne soirée à vous

Un kit mains libres

 

J’en avais déjà parlé mais je suis tombée dessus encore ce soir pendant mon surfing ‘sauvage ».

Il fait gris, il pleut, vous êtes accro de fashion, moi aussi, vous êtes aussi accro de mobile phone? Avouez, qui ne l’est pas?

Vous?

Si vous êtes « deszaccrodumobile » alors vous allez adorer: ce kit main libre vu nul part ailleurs.

SAUVONS LA GRANVILLAISE!

La Granvillaise?

Une  bisquine qui appartient à l’Association des Vieux Gréements Granvillais.

Avant d’être envahisse par la meruse, La Granvillaise accueillait d’avril à Octobre pour des croisières d’une demi-journée , une journée ou plus, de navigation à l’ancienne, de Granville aux Iles Chausez.
Début 2008,  un champignon dévastateur, la mérule, ronge la coque de la Bisquine « La Granvillaise ».

La Mérule:
 

La mérule (lat. Serpula lacrimans) est un champignon lignivore, qui se nourrit de la cellulose du bois. L’humidité associée à l’obscurité et à une mauvaise ventilation crée des conditions propices à la propagation de la mérule. La mérule se développe très rapidement (jusqu’à 12 cm par semaine), véritable fléau pour les charpentes et les boiseries (escaliers, plinthes, plafonds, planchers, cloisons et autres structures et revêtements en bois). Mais les effets de la mérule ne s’arrêtent pas ici car elle se propage facilement à travers les maçonneries pour toucher à la boiserie de l’autre côté.

Cette mérule donc, a dévasté la coque de La Granvillaise. Le champignon, apparu dans le pic avant s’est ensuite propagé à la moitié de la coque des deux côtés. Il faut changer 50% du bois.  Et la restauration évaluée à 300000 € sera  financée par le conseil régional, le conseil général et la ville de Granville. Par tous ceux qui  ont qui cette volonté commune de préserver le patrimoine Français. Des journées portes ouvertes sont organisées régulièrement avec des ventes de souvenirs.

Votre générosité aidera à remettre à flot cette Grande Dame de la Mer: La bisquine de Granville.
 
En mars, d’importants travaux de restauration ont débuté au chantier Duboscq à Granville. Le bateau doit rester au sec durant tout le temps que durera les travaux.
Et si un jour vous passez par Granville, ne manquez pas de faire une belle croisière jusqu’aux Iles Chausey sur une Granvillaise qui sera certainement à nouveau en état de voguer vers les flots bleus.
C’est une de ces journées qui m’a permis de faire ces photos, états des lieux des travaux, témoins de leur avancée.
100_0315-1a
 
100_0316-1a
100_0319-1a



Agathe Cléry

19004347_w300_h_q80Le week end, alors que vous vous êtes péniblement tirée du lit pour vous rendre à votre cours de Chinois, que vous êtes restée enfermée chez vous à écouter les triplets se chaimailler, le Dimanche vous vous dites qu’il faut faire quelque chose, bouger, changer d’air, sortir.
C’ ‘est ce qui a été décidé à l’unanimité. Mais unanimité chez nous ne vous pas dire à 100 %. Tous d’accord pour aller au cinéma. Quant au choix du film? Souvent très difficile.
Elodie a dit: surtout pas La méchante!
Coralie a dit: pas Le transporteur, moi de même
Harold quant à lui, ne voulait voir que ce film. Il a déjà vu le  I et le II; Et toi Papa?
Moi, moi je suis le transporteur. Oui, il nous transporte et souvent est contraint de suivre la vague. Il s’est laissé transporté avec Harold pour voir Le transporteur.
Nous les filles avons fini par nous mettre d’accord pour Agathe Cléry.

 

J’ai dit aux filles attention, ne me faites pas regretter d’avoir choisi ce film (au départ, j’étais pour L’échange avec Angelina Joli). mais il ne fallait pas laisser les filles seules même dans une salle obscure pleine à craquer…

Dès que j’ai vu Valérie Lemercier, Anthony Kavannah, je me suis dit, ça va être bon.

Le film démarrage bien puis brusquement, sans prévenir, nous recevons en plein figure, une chanson, des acteurs qui dansent à la descente du train.  Nous nous sommes regardées avec un petit sourire en coin. Les dialogues commençaient à prendre, on a envie d »être tenue en haleine, et voilà qu’on se retrouve en pleine comédie musicale. Ce fût un choc. Je vous dis que j’ai eu un choc. Je n’ai pas l’intension de voir une comédie musicale?

C’est vrai, lorsque vous ne vous y attendez pas du tout. Puis, le narratif reprend et là nous nous retrouvons enfin dans un vrai film, avec ses suspens, son climax, son dénouement. Nous avons fini par nous détendre, toute la salle riait aux éclats. Parfois le spectacle était dans la salle obscure. Un enfant je présume, assis plus bas, agrémentait le film de ses commentaires.

Par exemple lorsque après le coup de foudre du matin, Agathe et son patron se retrouve au lit.

Nous avons entendu

« déjà? »

A se demander ce qu’il pouvait en savoir des rapports hommes- femmes.

Et il riait , il riait, un drôle de rire, qui faisait rire ma fille.

Et moi, quand le mari de Agathe déserte le lit parce qu’il n’osait plus toucher sa femme devenue noire, et qu’il se retrouvait dans son bureau à visionner des films de « charme ».

Ma fille m’a fait remarqué:

« mais comment tu as crié maman, je parie que tout le monde t’a entendue »

Bref, nous avons passé un bon moment ensemble. La salle était pleine à craquer. Bonne critique ou pas. L’essentiel pour moi, c’est que nous avons bien rit et ça fait du bien de rire…

Allez le voir pour vous détendre. Il n’a pas beaucoup d’étoiles mais ça vaut le détours.

AUTANT EN EMPORTE LE VENT:LE FILM

Autant en Emporte le Vent: L’histoire du roman

Autant en Emporte le Vent: A la recherche de Scarlett

Le réalisateur avait enfin trouvé sa Scarlett. Le tournage a duré trois ans et coûté  quatre millions de dollars. Selznick y croyait tellement qu’il n’a pas hésité à engager  jusqu’à son dernier sou.

tara0001

Tara la propriété des O’Hara

La première fût triomphale. A la fin de la présentation, un représentant de la Metro-Goldwyn a même offert à Selznick de lui racheter  le film. Selznick déclina son offre et il n’a pas eu tort.

Quant à Vivien Leigh, elle avait trouvé le rôle de sa vie, celui qui la rendit célèbre à jamais.

Posté par Suatla

GOne With the wind, Vivien Leigh et Clark Gable

La fin

Posté par LaGirl8