Trop bons, trop c…

Trop bon, trop con!

Je joue un peu  à  la Gossip Girl par moment, et j’assume. Je suis du genre à prendre la défense des personnes âgées mais certains ne me rendent pas la tâche facile.

Prenez une voisine d’un certain âge, qui ne voit plus ses enfants qu’une fois par an. Elle se fait aider par des voisins trop bons, tellement bons qu’ils se relayent pour lui faire ses courses, son ménage, etc.

 Seize heures que N la voisine lui consacre dans la semaine en plus de son travail à elle qui est assez contraignant. Notre mamie voisine a son pain tout chaud le matin, et garre à eux s’ils oublient  d’aller au pain, il ne faut pas déroger à la règle du journal livré sur la table de chevet non plus…

Bref, mamie se la coule douce. Elle a du monde à son service et elle en profite bien.

Là où moi j’ai envie de me mêler de ce qui ne me regarde pas c’est lorsque j’ai entendu ce matin ce que mami voisine vient de faire.

Alors je rapporte cette conversation téléphonique entre N et moi:

« allo, c’est N je viens te souhaiter ton anniversaire, comme tu étais malade le 2  janvier, jour de ton anniversaire, je n’ai pas voulu te déranger ».

« C’est très gentil N, ça me touche profondement »  et c’est vrai.

« Alors comment va la ville »

Nous commençons  dans notre lancée de Gossip Ladies, par la ville, le global, avant les détails. Après avoir pris la température de la ville, nous passons aux choses sérieuses. La voisine en fait partie.

Donc cette année la voisine a pensé aux étreines pour N et son époux, si gentils, si prévenants, si serviables…

« Tu sais ce que j’ai eu de la voisine? »

« Non, quoi? »

« Un chemisier, un de ses vieux chemisiers qu’elle en a assez de porter et qu’elle m’a emballé dans un très joli paquet cadeau. »

La voisine pense sans doute que N adore le vintage, ou qu’elle est en passe de devenir une écolo fashionista qui veut sauver la planète. elle s’habille en 40-42 et N en 44. Voyez le genre.

« Elle t’a offert un chemisier! mais pour quoi faire, vous n’avez pas la même taille. Pas le même âge, ni le même style. »

« je sais pas »

Je suis sidérée mais, le meilleur n’a pas attendu longtemps pour arriver.

« Et pour J, tu sais à quoi elle a pensé comme cadeau? »

« Non, tu vas me le dire. »

« Eh bien, 8 madeleines sorties tout droit de son paquet de madeleine acheté par J des dernières courses à Leclerc. »

« Huit madeleines dans un joi paquet cadeau. »

« elle est culotée quand même tu crois pas?

« Et comment! elle se moque de vous, je crois. « 

« ça oui, elle se moque de nous, et je te dis qu’elle a un culot incroyable. »

« pourquoi dis tu ça? je fais, comme si de leur offrir huit madeleines et un vieux chemisier dont elle s’est lassé ne suffisait pas.

« Elle a osé me faire remarquer sa surprise de ne plus recevoir de beaux bouquets de fleurs de ma part. »

« N  je suis étonnée, » elle a fait, « avant, j’avais toujours de belles fleurs pour le nouvel an, maintenant vous ne m’offrez plus de fleurs, cette année, si vous m’en offrez, j’aimerais bien des Azalées. »

J’en connais des gens commes la voisine, qui vous offrent des savonnettes piquées dans les hôtels où ils séjournent pour après vous conduire au BHV ou Aux Galeries Lafayette, vous montrer la ceinture qu’ils aimeraient avoir pour leur anniversaire.

Elle a le toupet la voisine, elle veut des Azalées et elle poussent le bouchon assez loin pour garder chez elle les fleurs achetées par son fils pour la tombe de sa soeur, sa fille, Vous me suivez là.

Donc des fleurs destinées à la tombe de sa fille sont restées chez elle parce trop belles pour finir au cimétière.

 » N tu vas pas lui offrir des Azalées rassure moi. »

« c’est déjà fait? »

« Mais pourquoi? »

« Parce que je suis trop c….. »

« Je ne peux pas être autrement c’est ma nature, et puis demandé comme ça, ça me mettrait mal à l’aise de ne pas lui offrir ses Azalées? »

« Non mais, et puis quoi encore, la prochaine fois, elle va te demander des orchidées. »

« Oui, je sais. »

Gossip Lady vous demande ce que vous auriez fait. Trop bon, trop C  ou, lucides, vous?