Donner à manger au glandeur ou remplir la poubelle?

J’ai fais une découverte, mon lexique s’est enrichi d’un mot nouveau, GLANDEUR. Oh il existait déjà me direz vous. Mais pas dans le contexte que vous êtes sur le point de découvrir.

On pourrait dire que la crise a donné naissance à un vocabulaire nouveau, au low cost s’est ajouté le swapping, on achète plus, on échange; on compare les prix, on se fait même payer pour consommer. Et pour nous autres fashion addict, des sites de location d’accessoires et des boutiques de locations de vêtements vintages sont là pour nous permettre d’assouvir nos fantasmes modesques.

Une flopée de termes nouveaux. Le plus récent, pour moi, c’est GLANDEUR. Jusqu’alors, un glandeur pour moi c’était le fainéant qui voulait gagner facilement en faisant moins. Un peu comme le COCO en afrique (le pique assiette).

Les glandeurs de 2009, d’après ce que j’ai cru comprendre, ce sont des gens démunis qui vont chercher à se nourrir en récupérant les invendus, ce dont les autres, qui ont les moyens ne veulent pas. Avant la crise c’était connu, certains de nos concitoyens allaient au marché à la fermeture pour acheter low cost.

Aujourdh’ui, ces malins ont été réjoints par de vrais nécessiteux. Ceux qui même low cost, ne peuvent rien s’offrir. Alors ils attendent, puis ramassent, tomates un peu abimées, salade presque fanée, parfois avec un peu de chance, ils tombent sur des commerçants bienvayants qui leur offrent des cajots entiers de vivre.

Ce qui m’écoeure, qui me pousse à écrire, c’est d’entendre à la radio ce commerçant, fier de dire qu’il mettait directement dans la benne à ordure pour s’assurer que aucun Glandeur ne pourra récupérer. Vous vous rendez compte. Jeter à la poubelle plutôt que de donner à manger à ceux qui ont faim.  Sous prétexte que eglandeurs veulent tout avoir sans rien débourser.

Pire encore, certains vont jusqu’à polluer l’aliment jusque dans la poubelle pour empêcher les glandeurs ou tout autre  de condition moyenne de manger.

Quand bien même, un invendu reste invendu, une denrée périssable dont il ne pourra tirer aucun profit. Alors dites moi combien ça lui coûte de donner à manger à un GLANDEUR.

Pourquoi sommes nous si méchants?