MERCI: charity store parisien.

merci0001Farfouiller dans les friperies du marché, dénicher la pièce rare chez Emmaus, Squatter les dépôts ventes… mais trouver la pièce Stella McCartney, Yves Saint Laurent ou Margiela, sans se faire griller par son banquier?

Merci nous en donne l’opportunité. Merci?  Il ne  s’agit pas de vous remercier, Merci c’est le Charity Store qui vient d’ouvrir à Paris. La totalité des bénéfices sera versées à une fondation malgache. Les grandes marques ont répondu à l’appel: c’est formidable. Chacun a bien voulu être charitable. Merci pourra faire travailler les jeunes avec rémunération et les moins jeunes bénévolement.

Mais je m’interroge encore. Si Merci nous propose du Yves Saint Laurent à moins 40%, rien ne dit que nous pouvons nous l’offrir. Alors comment faisons nous pour être charitable?

Just give it. Of course I could, I wish I would like to. Mais si je fais don de 800 ou 200 Euros, comment  je mange après moi?

Tout ce que je demande aux prochains charity stores français, c’est de faire comme outre manche. Là bas, on peut s’offrir des sacs, des vêtements à 3 ou 5 livres dans les charity stores; c’est ça le concept de départ.

C’est vrai, je voudrais être généreuse, je le suis d’ailleurs, oui j’aime me vanter. Je me suis précipitée une fois à une vente de charité pour AID. Après avoir tourné en rond dans le coin, les pieds en compote, je suis enfin arrivée dans la caverne d’Ali baba pour découvrir que ma charité n’était pas à la hauteur des tarifs.

La seule robe qui me plaisait vraiment était à 1200 euros. J’ai été frustrée, frustrée de ne pouvoir donner un peu plus. J’ai tout de même fini par acheter une bague. Une bague que j’avoue j’aurais pu acheter ailleurs pour moins que ça (75 euros), Je ne l’ai jamais portée. Au moins je n’avais pas fait le déplacement pour rien.

Tiens je pourrais peut être la donner. Mais je ne suis pas sûre qu’elle sera choisie. Alors, au lieu de faire un don qui terminera « Non choisi », il vaut peut être mieux que je la donne toute de suite Au Secours Populaire. Mais là aussi, je sais qu’ils refusent même les dons. Oui, J’en ai fait l’expérience. Sans blague.

Des cartons entiers, on m’a répondu qu’on ne saurait pas quoi en faire. Et je peux vous dire qu’ils étaient en très très bon état  et sans mentir, des vêtements en très bon état, sortis de mon armoire d’accro de shopping.

Bon. J’attends de voir comment notre charity store fonctionne avant de faire un don. Je voudrais être généreuse, avec mes petits moyens!

Et vous aussi, c’est ouvert à tous.

Merci

111, bd Beaumarchais

Paris 75003