Ketty Sina: De Claude François au Kamukera

 thumb-1

 

Françoise, après un mariage arrangé avec un homme de sept ans son aîné, arrive en France pour ses études. Très vite celui-ci se révéla violent. Elle décida de le quitter pour vivre dans une chambre de bonne à Neuilly sur Seine.

Elle aime danser. Elle peut danser cinq heures d’affilée sans jamais se fatiguer. Un soir, alors qu’elle était sur la piste de danse à L’Elysée Matignon, elle remarque qu’un homme au bar ne la quitte pas des yeux: c’était Claude François. Tout se passa très  vite. Dany, chorégraphe en chef des Clodettes vient la présenter à Claude Francois. Elle est engagée dès le lendemain et trois jours plus tard, elle faisait sa première émission télé. Françoise devient Ketty, la Clodette.

(Ketty c’est la danseusse avec une veste en jean.)

Au début elle a beaucoup de mal à suivre Claude dans ses chorégraphies assez laborieuses et hyperythmées.  Un jour, de mauvaise humeur Claude François se serait exclamé:  » Si j’ai engagé une Noire, ce n’est pas pour qu’elle soit plus raide qu’une Blanche! » Alors j’ai dansé comme jamais je n’avais dansé auparavant.

Commence une vie de voyages, de palaces de fêtes autour du monde. Dans la fleur de ses vingt ans, Ketty ne  se souciait pas du lendemain.

Puis Claude François décède  subitement en 1978. Ketty et les autres Clodettes sortent un disque: L’amour Toujours, un échec total. Ketty part en Italie et danse dans des boîtes  à touristes. Jusqu’au jour où Jean Marie Rivière l’engage pour interpréter le rôle de Joséphine Baker au Paradis Latin, puis celui de meneuse de revue à L’Alcazar.

Très vite, elle prend sa retraite à 35 ans. Sans emploi et trop « vieille » pour devenir Modèle, elle décide d’ouvir une agence de mannequins spécialisée dans les filles de couleur: Ketty Fashion Moving. Là aussi ce fût un échec.

Ce n’est pas fini. Rendez vous ce soir pour savoir comment Ketty est devenue aujourd’hui propriétaire du Kamukera, restaurant Afro antillais.

A ce soir 

 

 thumb-4

 

thumb-ketty-et-sandra