Cadet Roussel

Un des personnages les plus populaires de la Révolution française fut un modeste huissier d’Auxerre : Guillaume Joseph Roussel, dit Cadet Roussel. Il inspira la chanson que l’on trouvait sur toutes les lèvres aux heures les plus noires, expression vivante de la bonhomie et de la gaieté françaises à une époque ou d’autres mœurs semblaient triompher.

 

CD

 

Né le 30 avril 1743, second fils de Jean Baptiste ROUSSEL, boucher, tanneur, et enfin cavalier de la maréchaussée,ce qui lui valut son surnom, et de Marie Pierrotte GIRARD,  Cadet Roussel vint se fixer à Auxerre en 1763. D’abord domestique et laquais dans quelques bonnes maison de la ville, le confort bourgeois qu’il cotoie lui fait envie et il décida de changer de métier.

En 1770, il acheta  une place de Clerc d’huissier ce qui lui permet de se familiariser avec le droit, d’apprendre le métier, et de de faire quelques rencontres utiles . 

Ainsi en 1780, il décide de racheter la charge de Premier Huissier audiencier au bailliage et présidial d’Auxerre. Il obtient ses lettres de provision.

Comme on le reconnaît « pour un très honnête homme, de bonne vie, mœurs et conversation, fidèle et affectionné au service du roi « , il est reçu dans ses fonctions le 15 mars 1780.

En 1781, Cadet ROUSSEL se porte acquéreur d’une petite maison à Auxerre située place du Prétoir (actuelle place du Maréchal Leclerc). Souhaitant agrandir sa demeure, il obtient de la municipalité le droit de construire une loggia de deux pièces au-dessus de l’arc qui relie l’horloge à cette place.

Puis, la Révolution Française éclate. L’imagerie populaire de Cadet ROUSSEL avec son tricorne va naître..

En septembre 1792, les volontaires Auxerrois s’apprêtent à partir combattre les tyrannies Européennes. Il leur faut une chanson de marche. Elle ne sera pas guerrière, et l’Huissier Auxerrois en sera le héros bien involontaire.

L’auteur de la chanson n’est autre que le Chevalier Gaspard DE CHENU, écuyer, seigneur du Souchet et de Prunier.

C’est l’un des signataires, le 24 juillet 1790, de la très fameuse  » Protestation des gentilshommes de Puisaye » contre le décret sur la suppression de la noblesse.

Depuis le début des événements, il exerce sa plume acide au détriment des hommes ralliés au nouveau pouvoir. Cadet Roussel n’y échappera pas.

Gaspard DE CHENU crée alors une chanson satirique sur une adaptation de la  » Chanson de Jean de Nivelle  » du Sieur de Bellone, datant du XVème siècle.

L’air est très connu et les paroles nouvelles se répandent dans Auxerre comme une traînée de poudre.

La chanson est adoptée par les volontaires Auxerrois. Elle devient leur « Marseillaise » gagne une partie de l’armée, puis toute la France révolutionnaire….

Après cette période, Cadet ROUSSEL ne fait plus parler de lui localement. Il perd sa première femme, le 14 janvier 1803.

Agé de soixante ans, il épouse trois mois plus tard une femme de vingt-trois ans sa cadette. Ils n’auront pas quatre années de vie commune… Guillaume Joseph ROUSSEL est inhumé  le 27 janvier 1807.

Voilà, j’ignorais tout de Cadet ROUSSEL jusqu’au jour où j’ai suivi son étoile, pas à pas, dans l’espoir de retrouver mon parking. Malheureusement ilne m’a pas été de grand secours. J’aurais dû prendre un GPS piéton. Mais c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu tout ce qui a été écrit à propos de cet homme courageux, ambitieux, qui n’a pas peur du ridicule et qui sait tirer partie du pire.
  
 Un peu plus de lecture sur ce site. ou