L’accro du shopping s’en va à un mariage

Je confesse que je suis une accro de Accro du Shopping, la série. J’en suis à L’Accro du Shopping dit Oui pour l’instant.

Pourquoi je suis accro? Parce que je m’identifie à Becky Bloomwood. Certaines d’entre nous ont quelque chose de Becky. Je dirais même que je suis une Becky en plus foncée. Attendez de savoir pourquoi. Je ne dirai pas tout mais juste un exemple.

On a toutes un jour été invité à un mariage, et de surcroit au mariage de sa meilleure amie. Donc, retournons seize ans en arrière. Ma meilleure amie a décidé de dire oui. C’est un mariage qui s’annonce plutôt « grand ». Avec des Excellences et tout ce qui peut s’y rapporter. La nouvelle à peine assimilée que je commence à me donner des migraines.

Il me faut une tenue, deux peut être, non pourquoi pas trois, une pour la mairie, une pour l’Eglise, une pour le soir; tant qu’on y est. C’est l’occasion d’exhiber mes trouvailles.

Mais en parlant de trouvailles, celles qui peuplaient déjà mon armoire n’avaient pas l’air à la hauteur de l’occasion.

L’armoire croule sous les vêtements mais ce n’est pas assez beau pour ce mariage là. J’avais découvert en me promenant dans le 17 ème, une boutique de marque italienne en train de fermer définitivement. J’entre pour voir et là, oh mon dieu! mon dieu! les robes, les vestes à vous faire craquer! j’apperçois un trois pièces mauve, Bermuda+ bustier+ spencer. Très joli. J’achète, sans même l’essayer. Puis, un autre trois pièces, à la fois classique et sexy: une jupe au dessus du genou, avec son bustier genre Pamela Anderson lacé devant et sa veste à manches courtes, couleur pèche, le tout à paillettes translucides.

La vendeuse m’a regardée, surtout la poitrine, avant de me préciser poliment gentillement mais fermement que c’était du 42.

 « ça ne fait rien, je prends ». C’est vrai, je ne suis pas couturière pour rien. Je comptais faire des retouches.

Je ressors avec mes beaux paquets. Et mille deux cent francs en moins sur mon compte. Le remors n’a duré que le temps d’un flash. Après tout, c’est le mariage de ma meilleure amie. Et il y aura des Excellences en nombre. Il faut être au mieux de son look.

Je rentre chez moi, j’essaie mon bustier pêche. A moins de me faire faire regonfler les seins avant la date fatidique, il aurait  fallu le mettre entièrement en pièce et le recoudre si je veux qu’il soit à ma taille.  Et tout compte fait, je ne pourrais pas aller à un mariage où il y aura autant d’ambassadeurs  au mètre carré, venus des quatre coins du monde, en bermuda, même si c’était un très beau bermuda de grande marque.

Bon, la recherche continue donc, je me rends place de clichy, j’avais répéré une boutique avec des robes en vitrine, à des prix défiant toute concurrence. Au point où j’en étais, il fallait viser moins haut. Sur place, je réalise que les prix des vêtements en vitrine allaient de pair avec la qualité. Pour repartir avec quelque chose de potable, il fallait « casquer » comme on dit. Un ensemble fourreau avec boléro bleu nuit, la robe fendue jusqu’à la cuisse me fait des appels. Impossible de repartir sans cette robe. Je l’ai trouvé ma tenue.

C’est celle là qu’il me faut pour le soir. Elle est parfaite. J’avai résolu à moitié mon problème. Je suis repartie avec un très bel ensemble et 1500 francs en moins sur mon compte. En l’espace d’une semaine, j’avais dépensé plus qu’il n’en fallait.

Mais je jubilais. Je m’imaginais déjà dans ma robe perchée sur mes talons de 10 centimètres au diner dansant.

Ce n’est pas fini. Il me manquait la tenue pour la mairie. J’ai « invité » Monsieur à aller flanner du coté des Comptoirs des Marques un samedi après midi. Comme il ignorait que j’avais déjà l’ensemble bermuda, l’ensemble pêche, et le foureau, il m’a offert ma tenu pour le mariage de ma meilleure amie: un deux pièces robe et veste rouge, lacé dans le dos. J’étais aux anges.  Tout était fin prêt pour le grand jour. Je pouvais retrouver le sommeil.

Je ne parle pas d’accessoires, je n’ai pas eu à en racheter. Et le  coup de folie en vallait la peine. Vin d’honneur et diner dans les sallons du Concorde Lafayette, la patisserie a pris l’avion pour venir à nous. Le gâteau, offert par un ami patissier, pour les remercier de lui avoir obtenu des marchés dans le pays grâce à leur carnet d’adresse. A couper le souffle. On oublie les robes pendant un instant et on retient son souffle pendant la traversée du gâteau. Je me demande bien si c’était necessaire de s’endetter pour partager le bonheur de sa meilleure amie ou si c’était juste pour  mon plaisir personnel.

Après le mariage, il a fallu manger des sandwichs, crêpes ou pâtes pendant quelques temps.

Aujourd’hui encore, je ressors de temps en temps mes trouvailles pour les humer, parce qu’elles ornent mon armoire, ou pour les essayer. Qui sait, avec la naissance des enfants peut être que mon bustier  aura l’air un peu plus Pamela Anderson, Le fourreau par contre ne va plus du tout. Le temps a passé, les enfants ont grandi et les kilos se sont fait de la place.

Le bermuda a été le plus utilisé. La première fois c’était pour prendre l’avion avec les loupiots. Imaginez maman willykean jouant à Kate Moss avec trois petits bouts de choux accrochés à la cuisse… ça a fait son effet lorsque nous avons descendu les marches pour prendre la navette nous conduisant à la douane des frontières. La classe, quoi; rien à voir avec le tapis rouge mais c’est comme si. Le seul ennui, c’est qu’il pleuvait des cordes. Maman willykean n’avait pas de parapluie, les loupiots voulaient tous aller dans les bras.  Et la classe s’en était allée avec les cheveux dégoulinants et le maquillage défait.  je ne suis pas Kate Moss, je reste tout de même très classy avec un enfant à chaque bras et un au sol en pleurs.

Dans un bermuda mauve, on peut tout faire!

Toujours accro du shopping mais en cure.

Et vous, quel(les) accro de shopping êtes vous?

Suggestion de lecture:

Confessions d’une accro du shopping

L’Accro du shopping à Manhattan

L’Accro du shopping dit Oui.

Publié par willykean

I got inspired by Gloria Gaynor's song for my blog title. This song is really me. I am a mother of three, very passionate by fashion, litterature, cooking, art, and many other interesting subjects. My blog will be mainly written in french as i am not an english speaking. Only some of my post will be in english. My mission is to inform you, to share and learn from you. Je suis ce que je suis is a blog based on experience sharing, fashion, food, litterature, ,art....everything passionate hobbie of willykean. I started my blog in mars 2006, firstly powered by Marie claire. One year later, i move to Wordpress. Humour is another part of my blog; As the elders said in my culture, "a man who laugh forget about his empty stomach." Pour ceux qui me lisent déjà depuis mars 2007, Je suis ce que je suis. passionnée de mode, de littérature, cuisine, d'art, de musique.... Une boulimique de tout. Une envie de partager ma double culture ou même ma culture du monde. J'aime dire que je suis une citoyenne du monde, ouverte à tout. J'adore ébaucher des nouvelles, ou des romans, j'aime lire, cuisiner, Je suis une collectionneuse (bijoux, foulards, vêtements, poupées, pierres), magazines, chapeaux..... Une autre de mes passions qui prend énormément de place dans ma vie c'est la mode. Je suis autodicdate. J'ai crée pendant 6 ans mes propres vêtements, activité mise entre parenthèse pour le moment. Je suis la maman de trois adolescents de 12 ans qui sont devenus prioritaires dans ma vie de créatrice, puis de bloggeuse. Traiter même des sujets douleureux avec humour pour vous faire sourire... là est ma mission Cela ne m'empêchera pas de pousser un "coup de gueule" s'il le faut. Bon séjour chez moi.

4 commentaires sur « L’accro du shopping s’en va à un mariage »

  1. Bon, maintenant que tu nous as fait tomber à la renverse avec tes descriptions de ces somptueuses tenues, tu nous les montres, les photos?
    Ne me dis pas que tu n’as même pas des photos de ce jour grandiose! Je parle du voyage en avion, bien sûr, lol.
    Allez, passe une bonne fin de semaine!
    PS: les accros du shopping, j’en ai lu 2 sur 3

  2. je ne suis pas du tout une accro du shopping…mais j’aimerais bien t’accompagner car cela ne doit pas être triste !

  3. Willy.! Trop sympa ton histoire, tu devrais nous écrire l’accro. du shopping en France! Pour ma part, j’adore les fringues mais en pure fille de la campagne je suis économe, même si quelquefois la carte bleue peut chauffer. Je ne sais pas toi mais depuis que je suis maman, je ne regarde pas à la dépense, surtout, pour mes petits! Bisous et bon long week end en Normandie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :