Second Life: une chance que je n’ai pas eu!

A l’heure où les blogs, Twitter, Myspace, Hi5, facebook phagocytent nos vies, que google is watching, serait-il dramatique de ne pas habiter Second life?

En tout cas ce n’est pas faute d’avoir essayé.

Il est permis à tout le monde de rêver. A force d’entendre parler de Second Life et de son pouvoir à donner une seconde vie à qui le souhaite, je me suis lancée. Qui ne rêverait pas de devenir millionnaire ou célèbre dans sa prochaine deuxième vie?

C’est gratuit, n’importe qui peut créer une vie virtuelle de rêve….  Du moins c’est ce que l’on nous a fait miroiter. Tout comme les merveilleux cadeaux qu’il faut souvent aller chercher dans les magasins. Pour un stylo à rapporter chez vous, on essaie de vous vendre une armoire ou un canapé.

J’ai essayé, deux fois de me faire une nouvelle vie plus glamour dans Second Life: toujours sans domicile fixe. Eh oui, même dans ce monde virtuel, tout est à monayer. L’inscription est gratuite, vous réalisez ensuite qu’il faut acheter son terrain, les matériaux pour y construire sa maison, les vêtements pour ne pas vous faire arrêter pour atteinte à la pudeur, comme dans la vraie vie!

Moi qui voulais créer ma maison de couture… Ce n’est pas pour demain. Je préfère garder mes euros pour l’instant, dans mon mur à cracher de l’argent et mener une vie réelle et paisible ou agitée, à moins qu’un riche propriétaire de ce merveilleux pays ne daigne m’héberger et me donner un coup de pouce.

J’ai donc visité Second life où, jusqu’à aujourd’hui, je reste une sans domicile fixe et même interdite de séjour, sans papier si vous préférez. Une fois inscrite, j’avais perdu mon mot de passe et même la réponse à donner en cas de changement du dit mot de passe. Depuis, ma présence est indésirable sur cette planète et je continue tout de même de recevoir des invitations à des soirées VIP, sans doute des clubs de naturisme. Je n’ai pas eu le temps de m’acheter un seul vêtement avant d’être interdite de séjour…

C’est super non! Inconnue à l’adresse indiquée mais repertoriée dans la bible VIP de Second Life. La chance!

Tout compte fait,  mon ancien futur eldorado ne me manque pas. J’aime les rasta pasta, je plane virtuellement avec des spaghettis au chanvre mais je déteste jouer à la libellule!

Et vous, Second Life ou pas?

Publié par willykean

I got inspired by Gloria Gaynor's song for my blog title. This song is really me. I am a mother of three, very passionate by fashion, litterature, cooking, art, and many other interesting subjects. My blog will be mainly written in french as i am not an english speaking. Only some of my post will be in english. My mission is to inform you, to share and learn from you. Je suis ce que je suis is a blog based on experience sharing, fashion, food, litterature, ,art....everything passionate hobbie of willykean. I started my blog in mars 2006, firstly powered by Marie claire. One year later, i move to Wordpress. Humour is another part of my blog; As the elders said in my culture, "a man who laugh forget about his empty stomach." Pour ceux qui me lisent déjà depuis mars 2007, Je suis ce que je suis. passionnée de mode, de littérature, cuisine, d'art, de musique.... Une boulimique de tout. Une envie de partager ma double culture ou même ma culture du monde. J'aime dire que je suis une citoyenne du monde, ouverte à tout. J'adore ébaucher des nouvelles, ou des romans, j'aime lire, cuisiner, Je suis une collectionneuse (bijoux, foulards, vêtements, poupées, pierres), magazines, chapeaux..... Une autre de mes passions qui prend énormément de place dans ma vie c'est la mode. Je suis autodicdate. J'ai crée pendant 6 ans mes propres vêtements, activité mise entre parenthèse pour le moment. Je suis la maman de trois adolescents de 12 ans qui sont devenus prioritaires dans ma vie de créatrice, puis de bloggeuse. Traiter même des sujets douleureux avec humour pour vous faire sourire... là est ma mission Cela ne m'empêchera pas de pousser un "coup de gueule" s'il le faut. Bon séjour chez moi.

4 commentaires sur « Second Life: une chance que je n’ai pas eu! »

  1. Déjà au moins tu as essayé avant d’en parler contrairement à bien d’autres blogueurs.

    Je reconnais que l’apprentissage sur Second Life est un peu long au début pour arriver à maîtriser l’essentiel.

    Concernant le besoin de dépenser de l’argent, je ne suis pas tout à fait d’accord. Il existe énormément de produits gratuits (freebies). Ensuite tu peux apprendre à construire toi même ta maison, atelier de couture… sans débourser d’argent. Il faut juste de la patience, et chercher un peu sur le web pour trouver les astuces.

    Concernant la perte de ton mot de passe, il existe une procédure pour le retrouver, au pire tu te créé un nouvel avatar.

    Quand à s’inventer une deuxième vie ! heuu, le titre Second Life prête à confusion. En effet derrière chaque avatar il existe une sensibilité et le caractère d’un être humain bien réel, alors la vérité fini toujours par resurgir… Difficile de vraiment dissimuler qui on est, alors parlons plutôt d’une deuxième vie fictive.

    Allez reviens nous voir et un peu de courage!

  2. Ton argumentaire m’a à moitié convaincue. Je vais donc reéssayer. Lorsque je serais prête à recommençer, je te contacterai pour un mini stage second life.

    A bientôt

  3. Oui, si on ne paye pas on est SDF. C’est vrai. Bon cela dépend ce que l’on cherche.
    – Réseau social 3D
    – Séparation du sl et rl ( Vrai vie et vie virtuelle ) à 100%
    – Ou un mélange des deux.

    Bon je découvre que c’est une culture à maitriser. Avec une forte influence américaine évidement. Des choses qu’on pense sans dire. Que tout le monde pense évident mais que personne n’exprime.

    On peut travailler et gagner des L$.

    On peut se faire des amis de tous les pays.

    Voila ou j’en suis pour l’instant que le premier pas. Les autres pas c’est construire et la c’est une autre pair de manche.

    Autre remarque de ce monde : Confirmation de ce que je pensais. Les personnes sont réelles mais tout est vent. Ce qui est vrai aujourd’hui ne l’est plus demain. Tout disparait soudainement sans raison.

    Beaucoup de souffrances, de coeurs brisés sont la à chercher ce qu’ils n’ont pas en vrai. Et la déception est encore plus forte !

  4. Un peu comme Myspace, Facebook mais en 3 D. On se fait énormément d’amis. Les avatars peuvent disparaître du jour au lendemain. Je cherche encore à cerner le but de mon immigration sur second life. Y aller pour me faire des amis, sl, me constituer un réseau pour un futur rl project ou juste pour m’amuser.

    Lorsque j’aurais fait mon choix, ce sera plus facile de revenir. Alors il n’y aura de confusion de genre. Ma première fois, c’était pour être une Icone Haute Couture.

    Le temps de trouver mon nouveau personnage et je me lance.

    Sans aucun risque de souffrir….

    A bientôt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :