Vous êtes recallée!

Bientôt!

 Je n’entrerai pas dans les détails, ce serait long, très long. Tout ce que vous avez à savoir, c’est que  j’ai franchi plusieurs étapes: l’inscription, l’entretien, le premier rendez vous.

Vous avez compris, c’est le chemin de croix pour tout individu à la recherche d’emploi. La première fois où j’ai été convoquée, c’était une vraie expédition. Afpa de Cergy Saint Christophe. Un long voyage! Je suis retournée à l’école. Le test?

Rien à voir avec ce que je sais faire, mais ce que je ne sais plus ou ce que je n’ai plus l’habitude de faire.

Tenez, conjuguer le verbe émouvoir au subjonctif présent, faire de l’arythmétique et j’en passe. Admisible.

Je repars avec une liste de Greta à contacter, pour chercher à m’inscrire, Formation d’assistante En Gestion PME PMI.

Tous avaient déjà commencé leurs cessions sauf un.

Super, je me suis dit même si ça ne m’enthousiasmait guère. Un matin, j’ai un appel. J’ai rendez vous le lendemain pour une réunion d’information et pour passer encore un test!

Je savais que certains étaient amateurs de tests mais pas que l’on en faisait une marque de fabrique. Bon, quand il faut y aller, faut y aller.

Se présenter avec  certains documents, photo, calculatrice, un stylo pour écrire, tiens. Le test a lieu dans un lycée, près de chez moi, Le lycée où mes enfants risquent d’aller l’année prochaine. Le Drap!!! comme on dit chez nous.

J’entends déjà mon Elodie, s’exclamer:

« la hoonnnnnnnnnnte! Si tu vas dans le même lycée que moi, on ne se connait pas ».

Mais bon nous n’en sommes pas encore là. Pourquoi?

C’est la raison pour laquelle j’écris cette note.

Je suis recalée, pas d’office mais ce pourrait être le cas et j’en suis sûre. Hier donc, je suis entrée dans ce lycée. Nous étions sensés être convoqués pour une réunion d’information à l’issue de laquelle nous aurions à passer un test.

A notre arrivée, quelques retardataires et moi, les autres avaient commencé. Point d’information.

Passons au test! je me suis trouvée un coin au fond, dans la salle. Je sors ma calculatrice, mon stylo, un brouillon au cas où. Le test n’avait pas prévu ce genre de chose. Nous pouvions avoir à calculer la tva ou le taux de remise ou la moyenne de consommation de carburant d’un conducteur virtuel, mais pas besoin de brouillon.

Soit!

 Je m’installe. C’est sérieux, je vous assure. En plus du français, il y avait de la compta. Mon cerveau commence à peine à bouilloner lorsque j’entends une voix tonitruante demander:

« Que ceux ou celles qui sont là pour le Bac pro lèvent la main! »

Quelques mains se lèvent.

« Qui est là pour le BEP? »

« Qui vient pour le BTS M »? c’est le BTS management.

« Moi je viens pour le BTS ASSISTANTE PME PMI »

« Ah!  vous n’êtes que deux! »

« Bon à tout à l’heure ».

Nous voilà à nouveau le nez plongé dans nos devoirs.

Pas pour longtemps. La dame est de retour suivi du Monsieur!

« Qui veut passer avec moi? »

« Personne, n’ayez pas peur, je ne vais pas vous manger »

« Personne »?

Qui est fou? Ils ont beau nous rassurer, personne n’avait envie de se faire manger!

« Vous n’êtes pas en promenade que je sache! »

« Bon, vous, passez avec moi ».

Pour ne pas être grossière j’ai dit:

« mince, à quel moment allons nous pouvoir composer. Ils sont pénibles »!

Il part. Le calme revient, je me remets au travail.

Quelques minutes plus tard, il est de nouveau là.

Le spectre. Il ne nous lâche pas.

« Zut et zut de zut ».

Comment peut-on réduire les fonctions à deux inconnues, créditer et débiter des comptes hypothétiques si on ne nous lâche pas la grape?

Et puis je me suis dit que c’était fait express. Pour nous mettre en situation. Assistante manager, ou Assistante  de gestion PMI PME, ça rime avec stress et travail sous tension. alors je réfléchis, j’essaie.

Les miracles ça existe.

J’en suis à la fonction à une inconnue lorsque Monsieur revient. Et là, un candidat a le malheur de lui demander pourquoi on ne voit plus sa collègue. La goutte de trop

Il n’avait pas à poser ce genre de question.

Non mais de quoi se plaint-il? De quoi se mèle t-il?

De quel droit se permet- il de juger madame.

Il est là pour composer, et non pour poser des questions.

Et puis s’il n’est pas content il peut s’en aller.

Bref, on a répondu présent à la convocation, on a vu, on a entendu, on a composé mais je n’avais pas encore tout entendu!

C’est mon tour, pour l’entretien.

Je m’installe. Mes dossiers sont soigneusement rangés sur le bureau. Monsieur est assis en face. Il demande mon cv. Je le lui tends.

Il a vu dans la rubrique formation.

Ens. Abidjan. Ecole Normale Supérieure d’abidjan. Côte d’IVoire.

Hou là. Formation d’enseignant, en Côte d’Ivoire?

Pour ceux qui l’ignorent, L’ENS c’est l’équivalent de l’IUFM ici.

Programme: Anglais, Psycho pédagogie, Linguistique, socio linguistique, Phonétique, Civilisation américaine, Civilisation britannique….Traduction (Version et thème)… Pour ne citer que ça.

« Hou hou »!

« Là ça coince. »

« Et pourquoi »?

« La suite de votre test dépendra de l’acceptation de votre formation en Côte d’ivoire. Si cette formation n’est pas reconnue en France, Vous n’aurez pas accès à la préparation au BTS ».

« Mais j’ai quatre années d’expérience en secrétariat. »

« ça ne compte pas. Puisque vous ne travailliez pas dans le domaine de la formation actuelle que vous recherchez. »

Et moi la future ex recallée, qui a perdu des journées à passer des tests et des entretiens, dans les greta et les afpa, j’étais dégoutée, dégoutée de ces conseillés qui vous recoivent et vous parlent avec condescendance, de ceux qui pensent que leurs diplômes valent mieux que le vôtre. Dégoûtée qu’on me fasse perdre du temps pour m’entendre dire que une étudiante passée par l’IUFM et qui a été formée au même titre que moi à plus ou moins de matières, est plus apte à préparer un BTS que moi.

Et je n’attends rien de tout ça. Je le sais. Je suis recalée d’avance. Si on considère que ma cousine, avec son CAPES ivoirien a  accepté de refaire un DEUG, puis un CAPES, puis l’aggrégation et qu’elle n’en est qu’à son premier vrai CDI; Je dis

M de M de M!!!

Voilà Je n’attends pas de miracle mais le courrier qui m’annoncera que ma formation n’est pas reconnue et qu’ il faudrait que je retourne sur les bancs de l’université pour refaire un deug, puis une license, puis une aggrégation, puis un Dea, avant qu’on ne daigne reconnaitre mon degré d’intelligence, tout en sachant que certains ont recours aujourd’hui à des sites pour faire leurs devoirs, que d’autres achètent leurs diplômes et que on gonfle les notes de certains élèves pour harmoniser les niveaux…

Je dis encore M!!

Ecoutez la musique ci dessus. Elle me semble parfaite pour l’occasion!