She is a Catherinette

Une catherinette au musée des arts décoratifs!

Vingt cinq novembre. Une très forte envie de voir l’exposition consacrée à Madeleine Vionnet. Nous nous replongeons dans les années 20 et trente. Mais inlassablement, quelques apparitions aux couleurs vertes me rappelaient que nous étions le 25 novembre, jour de la Sainte Catherine.

Les photos sont interdites au musée. Mais l’envie d’immortaliser ne serait-ce qu’une de ces têtes chapeautées me taraudait. J’ai armé mon petit Kodak, prête à le faire crépiter aussi vite qu’un éclair.

Le temps de m’approcher de Christelle, d’obtenir son accord et clac, clac, deux poses rapides, avant de me faire intercepter par un gardien.

Christelle était au musée avec quelques autres catherinettes et même un Katharos. Eh oui, il n’y a pas que les catherine. Les coeurs à prendre sont des deux sexes.  Les jeunes gens sont là, protecteurs des catherinettes mais n’en démeurent pas moins des coeurs à prendre.

Le 25 novembre, on célèbre les Catherine mais aussi les Catherinette, une tradition du XVIème siècle.

La catherinette est une jeune femme qui à 25 ans, n’est toujours pas mariée. Katharos, le prénom qui remonte de la grèce antique, est symbole de pureté. Ce jour là, les Catherinettes et les Katharos arborent un chapeau couleur verte et jaune.

La tradition est perpétrée aujourd’hui par les modistes. Et j’espère que cela ne s’arrêtera jamais!

Merci Kristal, d’avoir posé pour moi.