Journal d’une garde robe 14

 Ma garde robe, ce n’est pas toujours ce que vous pouvez croire. Ma garde robe, c’est aussi un jeu. Le plaisir de composer, de créer une histoire avec des styles variés, parfois improbables, l’essentiel c’est qu’elles traduisent une histoire que j’essaie de vous communiquer.

Ma garde robe, c’est un pur plaisir. A chacun d’analyser et d’y trouver une réponse.

Pour cette garde robe, faisons un retour en arrière. Dans les anciennes collections des créateurs.

Si j’ai envie d’être une spider woman de grande élégance, cette robe chauve souris de Lanvin irait très bien, pour tenir sur une jambe.

Inutile de chercher à me dévoiler dans ce vêtement Gucci. Avec ma frange de timide, je vous défie de me regarder dans les yeux!

Ce soir, je serai une barbie dans ma robe en plume Sonia Rykiel, pour aller danser la salsa.

Pour méditer après une nuit blanche, une robe  Christian Lacroix conviendrait parfaitement.

Maintenant je suis une Golden Lady dans un body American Apparel et un blouson Christian Lacroix.

Ici je vole vers des contrées ensoleillées dans une robe en mousseline Costume national.

Dans ma bulle Yoji Yamamoto, je ne crains rien.


Enfin apaisée dans ma robe vaporeuse en mousseline GUY LAROCHE

Et je redeviens sage dans une robe boule Moshino cheap and chic, gants paul KA
Voilà, vous savez tout.