Mouton retourné

L’hiver est presque fini. Et je parle de mouton retourné.

Ne me demandez pas comment trouver ce blouson en mouton retourné. C’était la tendance en 2007 et ça le reste d’ailleurs. Parce que, après tout, un manteau est un manteau. La seule différence c’est que le mouton est retourné.

En 2007 on voyait partout des vestes, des blousons et même des sacs en mouton retourné.

Je me suis dit mon dieu, mes aïlleuls se retourneraient dans leurs tombes s’ils découvraient la nouvelle tendance!

Pourquoi?

Je vais vous le dire. Tout simplement parce que le mouton est sacré chez moi. C’est la légende qui le dit. Notre tribu, celle des wélao, installés sur cette colline devenue notre village aujourd’hui, auraient été guidée et sauvée par un mouton en période de guerres tribales.

Epuisés, pourchassés, traqués par d’autres tribus plus féroces qu’eux les wélaos auraient croisé au dans la forêt un mouton qui les aurait conduit en lieu sûr. Bon je me demande encore aujourd’hui ce que le mouton faisait à cet endroit là.

Ils l’ont suivi jusque sur la colline, à un endroit stratégique d’où ils pouvaient voir l’ennemi arriver, et n’en sont jamais repartis. Et depuis ce jour, ils auraient juré de ne jamais faire de mal à aucun mouton, ni même d’en mangé (ce que nous traduisons par totem chez nous).

Mais comme dit souvent mon père, au délà des mers, le mouton devient une vache. (on oublie les coutumes et on s’adapte, on se simplifie la vie).

La légende persiste, elle est la base même de ma tribu. Mais en 2007, des vestes en mouton retourné ne représente aucun dilemme pour moi. Belle, bien coupées, élégantes, chaudes, je dirais qu’elles me protègent, que « mon ailleul » est toujours présent et qu’il veille sur moi même retourné et sur mon dos.

Elles sont un symbole de protection.

Moi en passionnée de mode, je rêve d’offrir cette jolie veste à mon époux. Elle est en mouton retourné. Là bas, ils diraient, le pauvre…

 

Moi je dis prenons la légende du bon coté, de celui où on la met à l’envers. C’est du mouton retourné soit mais très chic, élégant et bien chaud.

Parole de Wélao.