Poulet à cache cache

Sur la route de Noé

C’est arrivé le jour où nous revenions de Noé. Noé c’est la ville à la frontière du ghana ou j’ai failli me faire rapatrier.

Je vais vous dire, en 2007, quitte à passer pour une snob, j’ai opté pour la prudence. Chez nous, il y a un adage qui dit:

« on ne présente pas ses condoléances à la mère d’une froussarde »

Eh bien j’ai pris cet adage au pied de la lettre. A mes dernières vacances en Côte d’ivoire, j’ai fait un stock d’eau minérale, je faisais très attention à ce que je mangeais ou disons mon amie faisait très attention à ce qu’elle me donnait à manger.

Légumes, aseptisés, on ne peut pas faire mieux qu’aux USA mais presque. Vaisselles ultra protogées….

Nous voilà donc sur la route de Noé pour faire du shopping au Ghana. J’ai prévu mes bouteilles d’eau minérale, et quelques gâteaux pour la route. Après les avoir partagés plusieurs fois avec mes compagnons de route, plus rien.

Le shopping terminé, nous reprenons la route de retour. La faim nous tenaille. Insupportable. Notre accompagnateur demande au chauffeur de s’arrêter. Il faut manger.

Je me demande où et quoi manger?

Pas pour longtemps.

Le bonheur ici c’est de trouver à se restaurer n’importe où. Pas besoin d’une terrasse ni d’un salon chic. Un fût coupé en deux, un grill, des morceaux de poulet, ou autre chose, des légumes, et vous mangez à votre faim pour une somme modique.

Nous avons trouvé cet endroit.

Un restaurant sans nom.

Le chef est sympatique. Il s’active. Il nous assure qu’il est le meilleur du coin.

Mes amis ont l’air convaincus. Ils s’attablent et commandent leur poulet.

Moi je  préfère les regarder manger et je me contente de faire les photos. Il ne faut pas tenter le diable.

A la fin du repas. Ils ne sont pas satisfaits; la raison de leur mécontentement?

Le poulet n’avait pas de cuisses.

Interrogé par l’un d’eux, le chef est resté sans réponse. Un silence qui en dit très long à mon avis.

Mais que voulez vous? Ce sont des choses qui arrivent, des poulets sans cuisses!

Mais vous la prochaine fois, je vous emmène au Jardin d’Eden, un restaurant de plage un peu plus sophistiqué.

A bientôt