Vive la mode universelle ou mode originale

Selon Marie Von Ebne-Eschenbach,

« La mode qui devient universelle, n’est plus du tout à la mode ».

« So soon as a fashion is universal, it is out of date.”

Marie Von Ebner-Eschenbach quotes (Austrian novelist, 1830-1916)

A la différence des écrivains qui créent une histoire à partir d’un synopsis unique, avec leur plume personnelle, les créateurs quant eux créent des tendances, qui sont suivies par des milliers d’individus; ils créent des lignes coutures, déclinées ensuites dans le prêt à porter pour démocratiser la mode.

Dès cet instant, l’originalité passe dans l’anonymat, l’impersonnalité, la mode devient populaire, démodée.

Personne ne sent rend compte en fait. Nous voulons tous tellement posséder les chaussures, les vêtements, les accessoires vus sur les podiums et sur papier glacé que nous ne réalisons pas l’effet pervers de cette frénésie modesque.

Quand il faut un serre tête, c’est ça ou rien. Les bandeaux arrivent sur le marché, 90 pour cent des filles deviennent des pcahontas.

Idem pour les boots, les cuissardes…

En fait quand on veut être à la mode, il faut créer sa mode.

A défaut, choisir des vêtements indémodables.

En attentant dêtre MOI, je choisis pour l’hiver 2010 ces vêtements de créateurs triés sur le volet.

Une robe Givenchy

Un top à plume Givenchy toujours

Une robe léonard rose à col roulé

Une robe princesse Louis Vuitton nouée à la taille, une robe paysanne à motifs fleurs.

Et enfin Cette robe Miu Miu, ma préférée: jaune avec poches plaquées.

Lorsque je me remettrai à créer ma mode, ce sera sur Crazyursula.com.