Ecomusée de Marquèze

J’adore les écomusées. Certains pensent que c’est réservé aux enfants; pour moi c’est un moyen de replonger dans l’histoire. Découvrir le mode de vie de nos « ancêtres » (disons mes ancêtres d’adoption).

Nous avons donc choisi celui là; assez proche de Sainte Eulalie où nous résidions.

La visite commence par une exposition au Pavillon de Marquèze à la gare de Sabres. A l’honneur, le photographe Frédéric Desmesure qui restitue au plus près la vie et les rites d’un village landais.

Puis nous prenons le train qui nous ramène à l’écomusée.

Au village, vous avez l’option visite guidée. Une jeune animatrice nous a pris en charge pour nous faire l’historique de la vie d’antan à travers les quartiers du village.

Une maison de maître

La chambre à coucher

La salle de réception

Plus loin le poulailler

avant de visiter le musée qui retrace la vie au travail des paysans landais ainsi que le cycle de transformation des céréales.

Enfin nous terminons la visite auprès de Roselyne l’animatrice qui avait en charge la démonstration au métier à tisser et au filage.

Roselyne venait de finir sa journée lorsque nous sommes arrivés. Cela ne l’a pas empêchée de recommencer et de répondre avec gentillesse à nos questions.

De fil en aiguille, j’ai découvert que Roselyne est propriétaire d’un gîte : www.coucut.jimdo.com. Pas besoin d’y avoir séjourné pour me faire une idée de l’endroit. Roselyne a le contact facile, très à l’écoute des autres. Je parie qu’un séjour dans son gîte n’est rien d’autre que pur plaisir.

Merci Roselyne pour le temps que tu as bien voulu me consacrer.

Une visite enrichissante pour une après midi dans les landes.

5 commentaires

  1. J’y ai été plusieurs fois dans mes jeunes années, notamment avec l’école :)
    Et je réside actuellement à Ste Eulalie (33), mais peut-être parlais-tu de sainte Eulalie en Born dans les landes ?

  2. C’est exacte. Je parle de Sainte Eulalie en Born. C’est vrai j’aurais dû être plus précise étant donnant que des Sainte Eulalie il n’y en a pas qu’une seule.
    Merci pour le détail et merci pour le commentaire.

  3. J’ai aimé « de fil en aiguille » …
    Voici maintenant quelques mots de poésie dans cette belle langue occitane empruntés à Louisa Paulin pour vous remercier de votre visite et de votre reconnaissance.

    « Soscarem dins la nuèit a de sorgas perdudas,
    Borrons d’aiga e musicalas flors de lutz
    Sosc »

    « Nous rêverons dans le soir à des sources perdues,
    Bourgeons d’eau et musicales fleurs de lumière.
    Rêve »

    (Poésie de Louisa Paulin « Semenaira d’esper » / 1888-1944)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s