Désespérée!

Une adolescente fumeuse

Quelle est la découverte la plus terrible, la plus difficile à accepter que vous ayiez jamais faite?

Sans chercher loin, je réponds :  » ma fille fume »

Mon dieu, le jour où elle m’a appellé en aparté et m’a dit:

« Maman, il faut que je te parle »

J’avais un mauvais préssentiment, j’avais peur d’entendre des choses terribles.

Ne me dites pas que j’en fais trop.

« Alors raconte, qu’as tu de si important à me dire? »

« Ne te mets pas en colère, je vais t’avouer un truc que tu ne vas pas du tout aimer ».

« Vas y, je t’écoute ».

Et là, la nouvelle tombe, comme un coup de massue, comme si toute la misère du monde s’abattait sur moi.

Ce n’est pas possible, j’ai râté quelque chose. Je n’ai rien vu venir, je souffrais dans ma chair, je suffoquais. Et j’ai été surprise de ma réaction assez inhabituelle.

Pas de réaction vive, pas de cris, j’ai simplement enchainé:

« Depuis quand? »

« Depuis l’année dernière. Elle n’avait que 13 ans? »

Mon dieu, toutes ces mises en garde contre la cigarette, la drogue, l’alcool…Pourquoi je n’est rien vu.

En fin de compte je me suis dit que j’aurais pu le déviner, le sentir. Quelques indices.  Par exemple un mégo trouvé dans sa chambre alors que je faisais le ménage. Les sorties répétées de ma fille le soir pour des discussions de dernières minutes avec sa meilleure amie, ou une copine à croiser pour lui remettre un livre…

J’avoue que même un soir je suis descendue après elle, la soupçonnant de me cacher un « amoureux ». Nous nous sommes croisées dans les escaliers alors qu’elle remontait.

Comme un voleur pris la main dans le sac, j’aivais continué mon chemin sans faire de commentaire. J’avais honte d’espionner ma propre fille, une adolescente.

Aujourd’hui je réalise que la découverte fût pour moi un choc, mais je me mets à la place de ma fille et je dois reconnaître la souffrance qu’elle a enduré pour me le cacher. Toutes les astuces imaginées pour éviter de se faire prendre. C’en était devenu si pesant pour elle qu’elle a fini par me l’avouer de son propre chef.

Et le pire, c’est de l’entendre déclarer :

« maintenant que tu es au courant, je ne me cacherai plus. »

J’ai répondu avec tout le calme dont j’étais capable:

« C’est bien de me l’avoir dit mais mets toi bien dans la tête que je suis très malheureuse de le savoir. Tu sais ce que j’en pense. Alors, Si tu peux réfléchir que ta santé en patit, que la cigarette te détruit, tu décideras d’arrêter pendant qu’il est encore temps. En attendant, je ne veux rien voir.  En ma présence, pas de cigarette. Je ne veux pas assister à l’auto destruction de ma fille. »

Il ne faut tout de même pas retourner le couteau dans la plaie!

C’est dur pour une maman de tout faire pour le bien être de ses enfants, pour leur santé, leur éducation et d’avoir de temps à autre de grosses déceptions.

Mais je n’ai pas baissé les bras. Nous avons vu le médecin de famille :

« trop jeune pour avoir des patchs »

Nous avons essayé de la raisonner, sans succès.

Il était hors de question de la laisser s’empoisonner en attendant d’être en âge de suivre des traitements qui l’aident à arrêter.

Et la grande découverte est arrivée, comme par miracle!

Ma poussinette ne fume plus. Je vous direz comment j’ai réussi dans un autre article. J’ai toujours peur qu’elle recommence, mais pour l’instant, elle ne fume plus. Et cela m’apaise.

Vos témoignages sont les bienvenus.

Publié par willykean

I got inspired by Gloria Gaynor's song for my blog title. This song is really me. I am a mother of three, very passionate by fashion, litterature, cooking, art, and many other interesting subjects. My blog will be mainly written in french as i am not an english speaking. Only some of my post will be in english. My mission is to inform you, to share and learn from you. Je suis ce que je suis is a blog based on experience sharing, fashion, food, litterature, ,art....everything passionate hobbie of willykean. I started my blog in mars 2006, firstly powered by Marie claire. One year later, i move to Wordpress. Humour is another part of my blog; As the elders said in my culture, "a man who laugh forget about his empty stomach." Pour ceux qui me lisent déjà depuis mars 2007, Je suis ce que je suis. passionnée de mode, de littérature, cuisine, d'art, de musique.... Une boulimique de tout. Une envie de partager ma double culture ou même ma culture du monde. J'aime dire que je suis une citoyenne du monde, ouverte à tout. J'adore ébaucher des nouvelles, ou des romans, j'aime lire, cuisiner, Je suis une collectionneuse (bijoux, foulards, vêtements, poupées, pierres), magazines, chapeaux..... Une autre de mes passions qui prend énormément de place dans ma vie c'est la mode. Je suis autodicdate. J'ai crée pendant 6 ans mes propres vêtements, activité mise entre parenthèse pour le moment. Je suis la maman de trois adolescents de 12 ans qui sont devenus prioritaires dans ma vie de créatrice, puis de bloggeuse. Traiter même des sujets douleureux avec humour pour vous faire sourire... là est ma mission Cela ne m'empêchera pas de pousser un "coup de gueule" s'il le faut. Bon séjour chez moi.

6 commentaires sur « Désespérée! »

  1. Si elle ne fume plus c’est génial ! Le tabac est un vrai fléau. J’ai perdu un être cher (cancer du fumeur) et ce fut très dur, surtout pour lui. Il faut que ta fille sache que plus les personnes fument tôt et plus les risques de problèmes de santé sont grands.
    Malheureusement à l’heure actuelle beaucoup d’adolescents fument. Le tabac est un terrible poison.
    Mais elle t’en a parlé et ça c’est super, ça veut dire que vous êtes complices.

  2. Je trouve que tu as très bien réagi, et le fait de ne pas accepter qu’elle fume devant tes yeux, c’est certain, lui sauve la vie. Pour ma part j’ai commencé à fumer à 13 ans et mes parents n’ont jamais voulu voir ni savoir que je fumais; et heureusement pour moi, car ça m’a éviter, très certainement, des centaines de cigarettes en plus avalées et une moins forte addiction! Je suis comme toi, je dis toujours à mes enfants ce qui ne me fait pas plaisir. Ah ces ados!!!
    Aujourd’hui, je ne fume plus (depuis, treize ans) et je n’ai pas eu trop de mal, peut être grace à eux!

  3. J’ai la même « philosophie » que toi : mon fils de 17 ans fume, mais JAMAIS devant moi…et pour le moment, pas de soucis ! et même ses copains-copines qui viennent à la maison le savent : pas devant moi…mais j’aimerais beaucoup qu’il arrête bien sûr…

  4. C’est toujours un réel plaisir de te lire Viva.

    C’est vrai que j’étais loin d’imaginer des adolescents de 13 ans fumeurs. Je suis restée trop confinée dans mon monde « idéal ». Le choc en fût plus grand.

    Mais comme je l’ai dit, elle a arrêté et je vais partager le secret avec ceux ou celles qui pourraient en avoir besoin.

  5. eh bien Sandra, je vais partager le secret avec toi. Ma fille ne fume plus depuis cet été et c’est grâce à…., Tu verras.

    Bonne journée

  6. Difficile de te donner le moindre avis… Mes 3 enfants fument, alors que je n’ai jamais touché une cigarette de ma vie et que leur père a arrêté quand l’ainée avait 8 mois!
    Je ne crois même plus à la preuve par l’exemple. En plus, le pire, ma fille ainée qui fume est médecin!
    Bref, il arrive un moment où on ne peut plus vouloir leur bonheur malgré eux. Mes enfants fument depuis qu’ils sont majeurs, mais toujours à l’extérieur de ma et de leur domicile. J’en ai pris mon parti.
    Gros becs du Québec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :