La grande marée du siècle

Ruée vers la marée du siècle.

Route submersible Le plat gousset Granville, grande marée route submersible saint martin de brehal, willykean.com route submersible, prés salés, brehal Route submersible brehal normandie SAM_9688_zpshbyvlpze (1) mont-saint-michel

Les informations de ces dernières semaines avaient pour « une » la grande marée. Parmi les mots clé : mont saint Michel, marée du siècle, la mer, les vagues, vitesse 118, vitesse du vent et j’en passe. Même lorsque toutes les prédictions  ont échoué, la presse a continué dans son élan. Les proactifs ont dû changer de région. Car la marée du siècle n’était pas là où l’on l’attendait. Le spectacle était plus  impressionnant en Bretagne qu’en Normandie.

Samedi, le réveil n’a pas encore sonné que j’étais déjà sur pied.  6 h 30. Pas du tout équipée pour l’occasion, un pantalon sur l’autre m’a protégée de l’air glacial du matin. Oui, le vent était absent, pas le froid.

Direction Les pré salés. Il fallait arriver avant les autres.  La route était déjà submergée de moitié. Nous avons attendu jusqu’à ce que tout le bitume disparaisse sous la mer.

Mon père ou mon grand père n’aurait pas compris. Je me lève de bonne heure pour admirer la mer.  Les passsions peuvent évoluer avec l’âge et selon l’environnement.

Adolescente,  je courais les bois comme Mungli. Aujourdhui, je contemple la mer, la neige… les poissons des lacs…

Bref. Le soir, c’était le Mont Saint Michel, après la pêche. Impatiente d’être aux premièrex loges, je piétinais de ne pas voir les hommes revenir de la marée.

Enfin il sont là. Après une demie heure d’embouteillage, nous approchons enfin le Mont Saint Michel. Beaucoup ont boudé les navettes. Une marche par un raccourci à travers les champs et des souliers abîmés plus tard, nous arrivons sur le ponton. La foule était rassemblée mais pas au point de me rendre agoraphobe.

Le Mont Saint Michel était là. Ceinturé par la mer. Le spectacle était époustouflant et glacial.  Au bout de la 20 ème photo, je ne sentais plus mes doigts. Il  était temps de rentrer.

Nous avons mis une heure à retrouver notre voiture. Cela fait partir de la distraction. Des fous rire partagés, quelques accidents de personnes plus tard, nous étions en route pour Granville.

C’était Beau, mais si je suis encore de ce monde en 2033, je consulterai un marabout avant de partir voir la marée du siècle.

Grande cascade de Mortain

grande cascade

VOus trouverez la grande cascade à la sortie de Mortain, en direction de Vire. C’est la plus haute cascade de l’ouest de la France. Vous avez le choix entre la passage par la petite cascade, beaucoup moins spectaculaire mais plus sauvage avec différents tableaux, ou la voix directe.

Nous sommes passés par la petite cascade. J’étais loin d’imaginer que la grande se situait à un kilomètre de la petite. Mais quand on est déjà engagée, impossible de reculer. Alors j’ai entamé la grande marche avec mes tongs. Pas  du tout pratique.

Le sentier sympathique mais quelque peu hasardeux et qui demande plus de précision sur l’itinéraire nous mena à la grande cascade.

La grande cascade est magnifique. La chute d’eau est beaucoup plus importante (vingt mètres de haut.). Quelques baigneurs ici et là. Et une végétation qui invite à la contemplation.

Après une pose bien méritée nous repartons vers Mortain en empruntant  la D 205 par  Neufbourg.le neufbourg

Puis la rue Vide bouteilles

rue vide bouteilles

Ce fût une montée laborieuse mais assez gratifiante grâce aux belles images qui resteront gravées dans ma mémoire.

Week end ensoleillé

Ce week-end, nous sommes passés du froid et de la pluie à une journée merveilleuse, ensoleillée.

Le voyage s’est effectué sous la pluie. Impossible de faire demi tour. Le lendemain, surprise, nous avons été reveillés par les rayons de soleil qui venaient lécher les vitres de la chambre. Sans hésitation, nous avons opté pour une promenade à la Hauteville.

Falaise de la hauteville

Promenade le long des remparts
Promenade le long des remparts

De la Hauteville, nous voilà en route pour la plage de Carolle où quelques courageux ont choisi de prendre un bain de 1 er mars .

baigneur
baigneur

Chacun choisit  sa façon de communiquer avec la nature. Pour moi, le soleil est primordial. nous avons un rapport particulier.

Lorsque je ne suis pas en train de courir après, je suis capable de rester des heures à contempler son évolution vers le coucher et l’effet produit sur la mer.

Le résultat est là.

PLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MERPLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MER 1PLAGE DE CAROL REFLET SU SOLEIL SUR MER 3PLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MER 4PLAGE DE CAROL RELFET SU SOLEIL SUR MER 5

Pour enfin capter le bouquet final. Encore et toujours le coucher de soleil.

COUCHER DE SOLEIL 1COUCHER DE SOLEILPLAGE DE CAROL RELFET SU SOLEIL SUR MER 5 COUCHER DE SOLEIL 1COUCHER DE SOLEIL 2COUCHER DE SOLEIL 3COUCHER DE SOLEIL4COUCHER DE SOLEIL 5COUCHER DE SOLEIL 6COUCHER DE SOLEIL 7COUCHER DE SOLEIL 8COUCHER DE SOLEIL 9COUCHER DE SOLEIL 10COUCHER DE SOLEIL 11COUCHER DE SOLEIL 12COUCHER DE SOLEIL 13COUCHER DE SOLEIL 14

Souvenir de vacances

Jardin Christian Dior, Tours, Chenonceau

Les vacances sont finies, c’est bientôt les vacances, le temps passe très vite!

J’ai été absente trop longtemps, par conséquent,  je n’ai rien pu partager avec vous depuis.

Pour ne pas y remédier ce matin?

Cet été nous sommes partis de Granville à Tours. Je n’ai plus à vous présenter Granville et la Normandie, Plusieurs de mes articles le font assez bien.

Comme toujours, je ne peux aller à Granville sans visiter le jardin Christian Dior. Cette fois, la déception pointait un peu. Le jardin dégarni, le salon de thé moins attrayant… Une partie du jardin reste cependant toujours aussi beau. Les mariés peuvent continuer à venir y immortaliser leur union.

JARDIN CHRISTIAN dIOR

Pendant le séjour à Granville, j’ai visité le musée de la dentelle de Villedieu les poêles, où le savoir faire des dentellières continue de m’émerveiller. A la sortie, un reposant petit tour à la fontaine.

dentellière villedieu les poeles dentellière fontaine

Puis nous voilà à Tours. Tours et ses environs, avec de nombreuses caves, des villages troglodytes, ses châteaux;;;

Nous avons choisi celui de Chenonceau.

Une merveille avec son histoire, l’histoire de femmes telles que Catherine de Médicis et Diane de Poitiers, qui ont marqué  le début du XVIè siècle.

L’aspect intérieur est fantastique. Ce qui m’intéressa le plus, ce fût les extérieurs, les jardins de Diane et Catherine, le parc immence qui encercle le château… ainsi que quelques curiosités découvertes au cours de notre promenade.

JARDINS ET EXTERIEURS DU CHATEAU
JARDINS ET EXTERIEURS DU CHATEAU

COURGE ENTREE DE CHENONCEAU EXTERIEUR DE CHENONCEAU 1 EXTERIEUR DE CHENONCEAU 2 EXTERIEUR DE CHENONCEAU JARDIN DE DIANE

A Tours toujours, nous avons fait un détour par le bord de la Loire, avant de visiter le village troglodyte reconstitué. Belles images.

L’église au milieu de tout ça? parce que j’aime l’architecture de ces édifices, les vitraux, et la quiétude qui règne dans ces endroits.

BORD DE LA LOIRE BORD DE LA LOIRE BORD DE LA LOIRE2 EGLISE 1 EGLISE EGLISE2 MAISON VEGETALE VILLAGE TROGLODYTTE

Nuit des soudeurs

Nuit des soudeurs
Nuit des soudeurs. http://willykean.com
Nuit des soudeurs
Nuit des soudeurs. Granville. http://willykean.com

SAM_6881 copie

La nuit des soudeurs est l’une des importantes attractions l’été à Granville.

Sur les quais du port de commerce de Granville, les soudeurs peuvent exprimer leur créativité à travers un thème bien défini. L’amas de ferraille sur le port leur sert de matériau.

Cette année les créations devaient avoir un rapport à  la musique.

Quelques objets très intéressants; certains ont même été vendus aux enchères.

Touristes, amateurs et collectionneurs étaient au rendez vous. Les prix se sont parfois envolés aux alentours de 400 euros…

Dentelle et savoir faire

Dentelle de Villedieu.

dentelle au fuseau
dentelle au fuseau

 

La dentelle de Villedieu compte parmi les plus belles dentelles jamais faites. Je vous en ai déjà parlé. La dentelle de Villedieu continuera de me fasciner. Hier j’ai encore visité l’atelier de dentelle aux fuseaux, suivi d’une démonstration.Ces dentellières continuent de perpétuer le savoir faire d’une région. De nos jours, la dentelle de Villedieu n’est plus commercialisée, quel dommage!

Mais elle continue de susciter des vocations. L’atelier forme des dentellières aux fuseaux. Et j’espère que quand bien même cette dentelle ne soit plus commercialisée, il reste encore des petites mains très agiles pour nous faire découvrir ce patrimoine régional.