Passions d’une vie: un morceau de willykean

Ce post s’adresse particulièrement à Kassoumay, Sublime, Jassure , André et Mademoisellelek. Kassoumay se demandait si je travaillais dans la mode, J’ai promis de lui ouvrir ma page myspace afin qu’elle puisse faire un petit tour d’horizon de mes passions. C’est fait.

J’ai tenu à remettre ma page défilante en post. Certains parmi vous l’ont certainement déjà vu, rien ne vous empêche de le revoir…Comme vous l’avez lu sur mon profile entier. Je suis « gourmande » d’une multitude d’activités. La photo, l’écriture, la musique, le cinéma (toutes les vidéos de la rubrique « ON THE ROAD AGAIN ou sur la route) ont été réalisées par willykean. Toutes les photos aussi; tout ce qui fait que JE SUIS CE QUE JE SUIS

Lorsqu’elles ne sont pas de moi, je précise la source.

La mode est ma passion, je vis et je respire la mode. Il faut avouer que je n’en vis plus aujourd’hui. Difficultés financières avant l’heure, eh oui, je n’avais pas de financier derrière pour me soutenir…

Mais je reste une fashion addict, une addict tout court (blog, mode, litterature, musique, dessins, cuisine, cinéma, sport, tout ce qui peut participer à mon épanouissement)

Dernier hobby en date: l’apprentissage du chinois!

Accro de blogs et heureuse

Que ceux qui ne sont pas blog addict lèvent la main!

J’avoue, je suis une blog dépendante et je réfuse de me soigner.

Tout a commencé en mars 2007, j’ai commencé par lire ceux de mes amies aoliens avant de me lancer.

Le problème était de trouver le thème, mais je suis trop multicentre -intéressée (ne cherchez ni dans le dictionnaire ni dans google, vous ne trouverez pas) pour me limiter à un seul.

Le plus simple était de commencer par un sujet que je maîtrise.

Pourquoi pas un journal personnel. C’est alors qu’est né « Trouver un mari par annonce » , un blog où je me raconte: de ma recherche du mari idéal à la naissance de mes enfants, agrémenté de recettes culinaires, musique, sortie, humour…;

Loin de me contenter de ce blog, j’ai fait un saut, (heureusement que avec internet, c’est chose aisée) chez hautetfort où j’ai donné naissance à Crazy Ursula, plus mode et culture que le premier.

Alors j’ai entendu parler de Myspace, et un quelques clics, me voilà dans ce monde où l’on devient une « star » et où les amitiés se font et se défont aussi vite qu’un clic de souris. Si ça vous intéresse, aller y faire un tour à moins que vous n’y soiyez déjà, vous y ferez la connaissance de mes 314 amis

Ceux là sont les plus importants. Le dernier né c’est la traduction de mon premier blog.

Celui là est moins actif car je fais la traduction moi même et donc cela me prend du temps. Ah, j’oubliais, je suis même allée faire un petit tour sur Second life où, jusqu’à aujourd’hui, je reste une sans domicile fixe et même interdite de séjour.

Une fois inscrite, j’avais perdu mon mot de passe  et même la réponse à donner en cas de changement du dit mot de passe.

Depuis, ma présence est indésirable sur cette planète et je continue tout de même de recevoir des invitations à des soirées VIP, sans doute des clubs de naturisme. Je n’ai pas eu le temps de m’acheter un seul vêtement avant d’être interdite de séjour…

Je me suis facebookée récemment mais sans trop de conviction… J’y reste quand même qui sait…..

Depuis peu, je suis ici, chez wordpress au lieu de marie claire et je commence à prendre mes marques.

Bon dimanche à tous et à toutes

Ne me « depleat please » pas mon Miyake!

Pleat please  de Miyaké!

J’ai toujours adoré et rêvé de porter du Miyaké sans en avoir eu  l’occasion. Voilà qu’un jour je déniche un chemisier pleat please de Yssé Miyaké. Vous n’imaginez pas ma joie, un vrai bonheur, un chemisier Miyaké! le seul d’ailleurs que j’ai jamais eu de lui. C’est mon objet fétiche. Toute blanche, plissée ( elle ne l’est plus) et je vais vous expliquer pourquoi.

Souvenez vous, je suis une fashion addict. Perdue dans ma caverne d’ali baba ou mieux un peu le genre Feel chic cette précieuse adresse à conserver jalousement quand on est une fashion addict (mais que je partage avec vous, oui, je suis très généreuse n’est ce pas?).

Je prête, je donne, j’expose, sauf mon pleat please, Jusqu’au jour où ma nièce débarque chez moi affolée.

 » peux tu me prêter quelque chose, tata, je vais à un mariage »

Mais tu aurais du me prévenir, je t’aurais creé quelque chose..

Mais non, juste un vêtement pour ce soir.

Alors j’ouvre mes armoires, rien ne lui plait, elle a 20 ans, et moi 47, elle est garçon manqué et moi très féminine, hyper sexy… Nous entamons la  tournée des cartons, oui, il y en a dans les armoires, puis dans les cartons et aussi camouflés un peu partout dans les meubles des enfants?

Je suis un peu envahissantes je le sais. Bref, j’ouvre les cartons, et oh mon dieu, je tombe sur mon Miyaké; cela faisait un moment que je ne l’avais pas admiré.

Oh! j’adore celui là, je pourrais le mettre avec mon pantalon achété l’été dernier..

Tu crois que ça ira pour un mariage (en fait je ne voulais pas le prêter)

Mais oui, il sera parfait, il suffit de la défroisser

Surtout pas, il n’est pas froissé, il est comme ça, c’est tout, c’est du Pleat Please

C’est quoi le Please Please?

C’est du Issé Miyaké! Le grand, le génie, il est formidable. Alors je t’en prie, porte le puisque c’est ce que tu préfères mais srutout ne touche à aucun pli

Que croyez vous qu’elle a fait?

Elle a dû le repasser encore et encore, puis encore parce que mon Issé Miyaké m’est revenu plus ample que lorsqu’il est parti avec elle, elle me l’a dépleatpleasé.

J’avais envie de me rouler par terre, de pleurer, de me jeter sur elle, mais c’est ma nièce, je l’aime et elle surpasse ma passion du pleat…

J’adore Miyaké, j’adore ma nièce aussi.

Qu’auriez vous fait à ma place? Pleats please, nièce?