AUTANT EN EMPORTE LE VENT:LE FILM

Autant en Emporte le Vent: L’histoire du roman

Autant en Emporte le Vent: A la recherche de Scarlett

Le réalisateur avait enfin trouvé sa Scarlett. Le tournage a duré trois ans et coûté  quatre millions de dollars. Selznick y croyait tellement qu’il n’a pas hésité à engager  jusqu’à son dernier sou.

tara0001

Tara la propriété des O’Hara

La première fût triomphale. A la fin de la présentation, un représentant de la Metro-Goldwyn a même offert à Selznick de lui racheter  le film. Selznick déclina son offre et il n’a pas eu tort.

Quant à Vivien Leigh, elle avait trouvé le rôle de sa vie, celui qui la rendit célèbre à jamais.

Posté par Suatla

GOne With the wind, Vivien Leigh et Clark Gable

La fin

Posté par LaGirl8

AUTANT EN EMPORTE LE VENT/GONE WITH THE WIND

Le premier miracle s’est donc produit dans le train avec la rencontre de l’éditeur qui fera  la gloire de Margaret Mitchell.

Un autre miracle ne tarda pas à se produire; L’éditeur ayant flairé une véritable mine d’or. Avant même que l’ouvrage ne fût mis sous presse, il l’avait déjà vendu  pour le cinéma au producteur Selznick.

david-selznick0001Selznick décida de le faire tout seul, sans l’appui des grandes compagnies. Il engagea Clark Gable, Leslie Howard, Olivia de Havilland. Mais il manquait la figure centrale de l’oeuvre, Scarlett O’Hara.

Toutes les grandes stars  de Hollywood en rêvèrent: Norma Shearer, Katharin Hepburn, la française Claudette Colbert, Paulette Goddard…, Bette Davis. Mais Selznick continua de chercher sa Scarlett. La Scarlett O’HARA dont il rêvait, la jeune fille à la fois pure et perverse, égoiste et courageuse, cruelle et sentimentale, autoritaire et soumise, ne pouvait être aucune de celles-là.

Puis au delà de toute attente, il remarqua en  faisant défiler des bouts d’essai, ce visage étroit et ardent, cette brune chevelure qui retombait sur ces épaules frêles, cet ensemble de grâce et de coquetterie. Une jeune fille de dix sept ans, fille d’un officier de cavalerie de l’armée des Indes. Elle s’appelait Vivien Hartley, devenue Vivien Leigh par le mariage; ce fut la plus grand surprise du casting.

Voici la Scarlett OHARA qu’il cherchait!

scarlet0001  scarlet10001

A suivre



AUTANT EN EMPORTE LE VENT,GONE WITH THE WIND

Autant en emporte le vent!

Autant en emporte le vent!

 

J’ai lu le roman avant de le voir sur grand écran. L’histoire de ce livre a fait couler beaucoup d’encre. On parle souvent de mode vintage, moins de films comme celui-là. Une histoire très attachante, polémique aussi mais très populaire. Le succès énorme du roman puis des films qui en sont dérivés a dépasser les frontières.

 

margaret-mitchell0001La semaine dernière, en cherchant sur Youtube des vidéos de la Famille Bonanza, je suis tombée sur Gone with the Wind, Autant en emporte le vent,  roman de Margaret Mitchell,prix Pulitzer.

 

L’histoire de ce livre aurait pu être aussi « banale » que celle de bon nombre de de manuscrits adressés par des aspirants auteurs au éditeurs. Si le destin n’avait pas fait se rencontrer l’auteur et celui qui l’éditera avant de céder les droits à son ami éditeur qui en fera un des succès du Grand écran de tous les temps.

 

N’ée en Georgie, dans une province du sud qui fut le champ de bataille de la cruelle guerre civile de 1862, Margaret Mitchell mis trois ans pour écrire l’histoire d’une jeune fille du Sud, Scarlett O’Hara.

 

Elle apporta son Œuvre à un éditeur de New York qui la refusa sans même l’avoir lue. Ce roman aurait connu le même sort que la plupart de roman d’inconnus,: oublié au fond d’un tiroir si le miracle, n’était intervenu. Margaret Mitchell fit la connaissance d’un voyageur qui partaigeait la même voiture qu’elle. C’était un éditeur. Lorsqu’elle lui raconta qu’elle venait d’écrire un roman, il prit la liasse de feuillets et commença de les lire. Il ne leva les yeux qu’à la fin  qu voyage et réalisa alors qu’il tenait là un chef d’œuvre, l’œuvre d’un grand écrivain.

 

Ce fut le début d’une histoire hors du commun pour l’auteur et son roman, le seul qui l’a rendit célèbre à jamais.

 

La suite à venir