Carmina Campus: eco fashion designer

La mode  dans la récupération

Carmina Campus n’est plus à présenter. Cette marque désormais célèbre se démarque des autres par sa politique de sauvegarde de la nature et ses engagements politiques.

Avec Carmina Campus, la marque créée par Ilaria Venturini Fendi, on peut faire la mode avec l’ancien. La tendance est à l’éco fashion.

Si tous apprenaient à donner vie à leur vieux vêtements, leurs sacs passés de mode… Il y aurait moins de déchets, plus de génies créateurs…

Carmina Campus, c’est des accessoires fabriqués avec des sacs militaires, des pochettes avec de vieux sièges de chaises, de vieux tapis, des vêtements usés.

Carmina Campus, c’est la trash trend. Et c’est très fashion!

 

Avez vous une âme éco fashion? Ou non?

CARMINA CAMPUS/MODE CITOYENNE

 Un rappel à propos de ILIARA VENTURINI cratrice de la marque carmina Campus dont vous trouverez les création ici chez  Carmina Campus literally means « chants of the field » in Latin. But for our purposes, it means creative re-cycling applied to fashion and design. In 2006, Ilaria Venturini Fendi began making bags of re-cycled and re-used items with materials from pieces of PVC, truck tarpaulin, garden umbrellas and other industrial waste, which she combined with faux leather remnants and vintage interior design fabrics. She threw in re-cycled objects like metal bottle caps for good measure. Each bag is one of a kind, matched by a number and a photo in the files of the company. The collections are a limited edition, not confined to seasons and of high quality.

Carmina Campus:Ilaria Venturini Fendi’s eco fashion.

Suite logique de la série annoncée sur le terme ECO, un post sur les éco désigner s’impose dans notre monde de fashion addict.

La vague écologique investit le monde très glamour de la fashion world et fait des adeptes. Une heureux hasard m’a permis de tomber sur un article concernant la créatrice italienne Ilaria Venturini Fendi.

Lorsque Ilaria Venturini Fendi quitte la maison FENDI pour laquelle elle créait les accessoires de la ligne Fendissime, elle veut changer de vie et semble résolue à ne plus jamais retoucher un bout de chiffon de toute son existence mais elle est très vite rattrapée par sa fibre créatrice.

« C’est revenu par hasard, comme un passe-temps. Une ONG (Aidos) qui agit contre les mutilations génitales féminines (STOPFGM), m’avait demandé de bidouiller des sacs. Je me suis amusée à transformer les sacs de l’organisme oubliés au fond d’un stock en y intégrant tout un tas de matériaux recyclés », affirme Ilaria Venturini Fendi, qui a lancé Carmina Campus, et ses cabas odes champêtres qui se portent à bout de bras. Seul commandement du cahier des charges de Carmina Campus: n’utiliser que des matériaux récupérés. Des chutes de PVC aux bâches de camions, des toiles de jardin aux courroies pour volets roulants mais aussi des capsules de bouteilles, rebuts industriels, tissus d’ameublements, chutes de tapis, de moquette,et de cuir, articles de mercerie, parties en métal, tissus vintages d’habillement, de nappes, de rideaux, de coussins.. retrouvent miraculeusement une seconde vie sur des sacs à main d’une valeur inestimable

Les designer veulent en créant les vêtements ou les accessoires aujourd’hui, penser avenir, futur, protection de la terre, de l’environnement; Ils pensent au développement durable…

Carmina Campus

c/o l’Eclaireur à Paris ou

Dover Street Market à Londres

Encore plus d’informations sur ces sites

http://www.idealbite.com/tiplibrary/archives/sashay_chante_ideal_green_gifts

http://www.lilith-ezine.com/articles/fashion/Ecofashion-01.html

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/magazine/6368001.stm

http://blogs.discovery.com/snow/2007/08/eco-fashionin-t.html

http://www.leblogdebetty.com/2008/04/19/we-are-the-world-we-are-the-children/

http://latimesblogs.latimes.com/emeraldcity/2008/04/nau-open-eco-fa.html

http://www.alternet.org/environment/62412/

http://www.pacificsun.com/story.php?story_id=1027