Les caprices d’Hortense

Ou « au bout de ses rêves »

Les Caprices d'Hortense
willykean.com

« Les caprices d’Hortense »est arrivé par mail. Il est beau, il est bien pensé. Je l’ai adopté tout de suite. Les Caprices d’Hortense est un extrait de ce à quoi ressemble ma vie.

Moi j’aurais plutôt traduit par « Rêves d’Hortense ». Parce ce que ce qui peut être pris pour des caprices par les uns représente pour moi, des rêves. J’aurais voulu avoir plusieurs vies pour être écrivain, peintre, photographe, poète, institurice, styliste et travailler dans l’événementiel.

Mais la vie n’est pas assez longue pour vivre tous ces rêves. L’événementiel a pris le dessus sur le reste. J’ai longtemps exploré ce domaine pour le plaisir avant d’en faire une profession. A savoir si je prendrai autant de plaisir. Je l’espère.

Pour revenir à Les Caprices d’Hortense », j’ai été beaucoup émue. Je le suis encore.

« Les Caprices d’Hortense » c’est l’oeuvre de Francine STELMASZYK, Artiste peintre et amie avec qui je collabore aujourd’hui. Francine est l’exemple même de ceux qui ont  un rêve et qui le rendent possible. Francine a commencé dans la Communication, avant de choisir la peinture comme activité principale.

Elle puise son inspiration de la vie de tous les jours, des pensées philosophiques. Francine a réalisé ce tableau en pensant à moi. Ce fût une agréable surprise et j’en suis profondément touchée.

Quant à « Le hasard des choses », je crois en avoir capté le sens. Mais je laisserai Madame STELMASZYK s’exprimer ici elle même.

Merci encore ma chère amie.

Toutes les oeuvres de Francine STELMASZYK sont ICI

Oeuvres déposées. Reproduction interdite sans l’autorisation express de l’artiste.

Francine Stelmaszyk: l’art à fleur de peau

L’inspiration par les mots.

Parlons d’art ce matin. Cet article est particulier pour moi. Particulier dans le sens où il met en lumière une personne importante de ma vie. Perdue de vue et retrouvée il y a seulement quelques semaines.

Francine Stelmaszyk, artiste peintre, m’a fait comprendre, encore une fois, qu’il faut toujours aller au bout de ses rêves. Ne jamais se laisser détourner du chemin que l’on s’est tracé.

Lorsqu’il y a vingt ans, j’ai découvert la première toile de Francine Stelmaszyk, mon intuition me disait qu’il y avait du talent, un talent subtil, concis, qui ne demandait qu’à éclore. C’était une toile neutre, mais déjà pleine de profondeur: une tête d’homme, des mains de femme jointes, qui s’y introduisent par le haut du crâne.

Le travail de Francine a évolué depuis. Toujours dans l’abstrait, des tableaux aux titres évocateurs, des couleurs vives pour la plupart, neutres parfois. L’artiste explore la vie, les sentiments…

Porte Bonheur, Cocon, Pure Tendresse, Rêve d’afrique

L’art chez Francine Stelmaszyk n’est que expression, communication. A chacun d’y donner le sens que l’oeuvre lui inspire.

Pour changer des cadeaux de noël, ou des cadeaux en général, visiter les galéries de Francine Stelmaszyk; c’est à la portée de toutes les bourses.

Odexpo

Galerie d’art