Black or white: that is the question!

Why not black and white? or let’s say « choose the right person for a special occasion ».

When it comes to illustrate some very famous fashion magazines, why do we have to witness such provocation.

Paint blond model in black!!!!

Great idea, should we say?

What do you think of this

arton1231-5cf59

When we have Top Black models:

Alek

alek

Georgie Badiel

Georgie Badiel

Naomi Campbell

Naomi campbell

Oluchi Onweagba

Oluchi onweagba

Et beaucoup d’autres très belles Top noires.

The Dark Bohemia en a fait sa marque de fabrique.

Ce site, source de toutes ces photos, se démarque de la multitude en mettant en avant nos mannequins noires.

Je lui dis Bravo!!!!!!

BLACK IS BEAUTIFUL!

Ines de la Fressange

ines de la fressange0001Trop grande, trop maigre, trop masculine! Pourtant, Inès de la Fressange est devenue la première mannequin star de l’histoire de la mode. Parce qu’elle a inventé un style, une allure et révolutionné la manière de défiler. Baptisée  » le mannequin qui parle « , elle a séduit par son naturel, son humour et son piquant.

Figure du monde de la mode, elle a créé sa propre maison comme styliste et a renoué, depuis un an, avec les podiums et les photos de magazine. Sans jamais se prendre au sérieux.

Née d’une mère argentine et d’un père français, Inès de La Fressange fait ses premières photos de mode à 18 ans, pour le magazine Elle. Ines devient en quelques années le mannequin le plus connu du monde. Elle collabore avec Kenzo, Mugler, Montana et Lacroix. En 1983, le mannequin signe un contrat d’exclusivité avec Karl Lagerfeld pour la maison Chanel ; leur collaboration dure sept ans. Lorsqu’elle devient la Marianne de la République, Karl Lagerfeld rompt le contrat, parce que dit-il, c’est vulgaire d’habiller un monument.

En 1994, Inès de La Fressange ouvre sa boutique avenue Montaigne et crée sa propre griffe. Le succès est immédiat, au Japon et aux Etats-Unis notamment. Outre sa collection de prêt-à-porter, elle crée tout un assortiment d’objets pour la maison, un grand choix d’accessoires et de chaussures. Sa boutique et sa ligne lui ressemblent, modèles d’élégance et de raffinement. En 1990, Ines épouse Luigi d’Urso, célèbre homme d’affaires italien, qui décède en 2006, la laissant seule avec leurs deux filles. En 2002, l’ancien top-modèle publie ‘Profession mannequin‘ chez Hachette et collabore avec le créateur Bruno Frisoni pour relancer la marque de chaussures haute couture Roger Vivier, dont elle devient directrice artistique, puis PDG.

En 2008, la belle fait la couverture de Elle à l’occasion de ses 50 ans. Son entreprise, prospère, est devenue sa principale activité professionnelle. Impliquée dans plusieurs causes, Inès de la Fressange soutient l’action de l’association Orphelinats d’Afrique et est marraine de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque

Ines de la Fressange n’a pas peur du temps qui passe. Elle a 50 ans, beaucoup d’esprit, un culot monstre, et ne semble pas trop préoccupée par son âge; elle préfère apprécier le moment présent, toujours à l’écoute des autres.
Selon la Styliste, on plait si on a envie de plaire. À 50 ans, l’ancien top-modèle, devenue ambassadrice des chaussures haute couture Roger Vivier, est toujours aussi belle et rayonnante.
Elle a relevé le défi de Figaro Madame. Ines de la Fressange, cinquantenaire et fière de l’être!
ines de la fressange0002

Iman Bowie

IMANIman Bowie est la première femme noire à avoir fait la couverture de Vogue, crée sa propre marque de cosmétique  et sa ligne de vêtements.

photo,

http://www.purepeople.com/people/iman-bowie_p727/photos/1

Née en 1955 à Mogadiscio en Somalie, Iman  Mohamed Abdulmajid,  aujourd’hui 53 ans, fille de l’ambassadeur de la Somalie en Arabie Saoudite et d’une gynécologue, était loin de se douter qu’elle deviendrait un jour un symbole de force et de courage.

En 1975, alors qu’elle étudie les sciences politiques à l’université de Nairobi, Iman est remarquée sur le campus par le photographe Peter Beard. Il la persuade de devenir mannequin et l’aide dans se démarches. Cette expérience, qui devait être temporaire pour la jeune fille, se transforme très vite en conte de fée. L’agence Wilhelmina Cooper de New York  l’engage. Ce fût le début d’une longue carrière pour Iman.

Un port altier, des attaches fines, un corps de liane, c’est l’un des premiers mannequins noirs à faire des couvertures de magazine.   Très vite elle devient la muse de plusieurs designers dont Yves Saint Laurent, Calvin Klein, Versace ou encore Donna Karan. Yves Saint Laurent lui dédie même une collection « African Queen ».  Il dira d’elle:

  » Iman, c’est la femme de mes rêves ».

Son ascension est fulgurante. Elle ouvre la voie aux Topmodels en devenant une star. En 1975, elle est la première femme noire à faire la couverture de Vogue. Un peu plus tard, Iman épouse Spencer Haywood, un as de la NBA avec qui elle a un fille, Zuleka, née en 1975. Elle divorce, en 1987; Haywood obtient la garde de leur fille  puis; c’est son mariage en 1992 avec David Bowie qui la rend encore plus populaire dans le monde entier.  Ils deviennent parents d’une petite Alexandria Zahra, le 15 aout 2000.

En 1989, Iman décide de se rétirer des podiums.

Frustrée du traitement réservé à la beauté noire, Iman lance en 1994, sa propre marque de produits de beauté destinée aux femmes de couleur ainsi qu’une ligne de vêtements, Iman Global Chic. Aujourd’hui, elle est aussi la porte parole de l’association Keep a Child Alive, qui lutte contre les ravages du sida en Afrique et en Inde.

iman0001

www.imancosmetics.com

www.sephytal.com/ilan

www.amazon.fr

 iman10001iman20001

Photos, Premiere Dame

DANS MA CHAIR, KATOUCHA

Résumé : Un an plus tard, sa famille est menacée de mort par le régime de  Sékou Touré. Il faut s’enfuir, chacun de son côté pour ne pas éveiller l’attention.

Expliquer ce projet aux enfants? Trop dangereux. Katoucha se retrouve exilée au Mali, seule, sans comprendre, dans une « concession » où elle subira d’autres offenses. Là encore, tout le monde se tait. Elle aussi.

Mais de ce mutisme va naître la révolte, avec pour seul espoir la fuite. et cette enfant sauvage va devenir l’une des reines de Paris! Egérie d’Yves Saint Laurent, mannequin favori des plus grands couturiers, elle promenera partout dans le monde ses allures de chat de tombeau, et aussi son gout de la fête, de ses éblouissements comme de ses excès.

Pour oublier une blessure originelle?

Aujourd’hui revenu dans son pays natal, la « princesse peule » se libère enfin de son intime secret, afin de mieux se battre pour que les petites filles d’Afrique aient droit à leur féminité et au respect de leur dignité d’être humain

Katoucha marque une page dans le monde littéraire, celui de la femme qui dit « non ». Celle qui ose parler et regarder en face ceux qui volontairement ou par ignorance  essaient de faire de la femme l’objet, la « petite chose » insignifiante, qui à leurs yeux n’est qu’un citoyen de seconde zone.

Katoucha n’est plus, mais ses écrits restent. Les traces de sa bataille contre l‘excision et les coutumes rétrogrades qui régissent encore la vie dans certains de nos pays.

Vous devriez lire « DANS MA CHAIR » pour comprendre le calvert que vivent encore aujourd’hui, certaines de nos soeurs….

DANS MA CHAIR

Editions Michel Lafon