Promenade à Granville

Je vous ai déjà parlé du Plat Gousset à Granville. De la mer aussi. Je parlerai toujours de la mer. La mer est partout, omiprésente. Elle nous embrasse, impossible d’échapper à son étreinte.

Parler de Granville, de ma Normandie tout court, c’est parler de la mer, des vagues, des promenades le matin, sans but précis, juste pour admirer les vagues, et le soir, malgré le froid, faire un dernier tour à la plage avant de regagner la maison.

Quelques images à partager avec vous, Avant de continuer à la Hauteville.

la-plat-gousse
 
plat-gousset
Maintenant nous allons flâner à la Vieille Ville. A la Hauteville,  une chose qui m’a toujours fait sourire et qui même 15 ans après sa découverte m’amuse au point de vouloir en garder un souvenir, c’est la Rue Courte. Cette rue insensée, qui porte assez bien son nom. Elle est courte, très courte; on se demande pourquoi elle est là.
rue-courte
En fin de compte elle a sa raison d’être: elle vous mène droit à un pan du rempart avec une très belle vue sur la mer, encore et toujours.
A tout à l’heure pour la vue sur la mer.

 

Le plat Gousset à Granville

Promenade du Plat Gousset

Encore un bout de ce que j’aime dans ma Normandie. Les promenades le matin de marée haute, à regarder les vagues qui viennent s’écraser sur la promenade, parfois sur les cabines.

C’est encore plus beau le soir, mais pour capter ces moments merveilleux, il faut une caméra un peu plus professionnelle.

Cependant je suis convaincue que ce petit film vous fera passer un moment agréable.

Le plat Gousset est comme la promenade des anglais, en moins grand. Mais le spectacle en vaut la peine.

Regarder les vagues qui viennent lècher, embrasser la digue comme pour marquer leur territoire, le spectacle est magnifique!

On ne se lasse pas d’une promenade au Plat Gousset.

Nostalgie des vacances: promenade à marée basse

Promenade à marée basse

Marcher dans l’eau de mer qui vous frôle les chevilles,
Admirer l’immensité de l’océan,
Sentir les caresses de l’eau froide autour de vos chevilles
Telle une masseuse dans un institut

Ici vous êtes dans un « spa » à ciel ouvert
La nature vous fait cadeau
Il ne tient qu’à vous d’en tirer partie
Sans rien debourser

Quelle belle détente
Après des journées de vacances aussi remplies
Communiquer avec la nature,
Nul besoin d’exposer cette peau si fragile

Belle récompense n’est ce pas?

J’adore être là, j’adore marcher sur l’eau, des heures entières, sur de longues distances, observer, les gens, rires des autres, gentillement bien sûr, et rentrer le soir la tête pleine de rêve, du soleil couchant qui couvre de ses rayons l’immensité qui s’est retiré l’espace de quelques heures, des enfants qui jouent, des pecheurs à pieds, qui non avertis se laissent prendre au piège des sables mouvants….

Ce n’est plus les vacances, c’est encore les vacances dans ma tête

Il ne tient qu’à moi de vivre des vacances sans fins.

Tout se vit dans la tête

N’est pas ce que ce dont nous octroie le monde virtuel de cette aire????

Délire de Willykean.

Week end (ideal) en Normandie!

Course à la montre

Heureusement que nous avons de temps à autre des week end magnifiques comme celui là. J’avais pris quelques jours de repos mais ce fût un week assez agité mais agréable.

Départ Jeudi à 11 h, deux heures après l’heure prévue. Normal, ma Coralie de 12 ans a besoin de temps pour se préparer. Nous avons roulé très énervés au départ à cause du GPS. Mais je ne parlerai pas ici. Vous devez seulement savoir que mon mari avec qui je fais cette route depuis 16 ans a voulu profiter des bien faits du GPS. Je peux vous dire que ce n’est pas toujours le bonheur…

On nous attendait pour déjeuner. Arrivée à 15 heures à Granville. Ensuite ça n’a plus arrêté. Nos séjours là bas sont ponctués d’appéritifs, de repas, de fêtes…, de promendes, de fous rires.

Le soir même nous étions 13 à table, et nous organisions déjà le repas du lendemain, composé de ceci

http://willykean.com
http://willykean.com
http://willykean.com

Le tiramisu et quelques grillades (on aurait pu s’en passer) apportés par ma nièce, les araignées apportées par le fiancé de ma nièce et le reste par ma belle soeur, la maitresse de maison: ce fût un vrai régal.

Entre deux, nous étions invités à prendre l’appéritif chez une nièce qui vient d’amenager avec son petit ami.  11 à débarquer chez eux. et là imaginez au beau milieu de la conversation assez animée l’intrusion d’un chat noir entré par le vélustre chez eux…

Je ne vous raconte pas!

Samedi, nous étions sur la route pour aller voir le nouveau né d’un de mes neveux à Pancey près de Rennes? deux heures de route. Et là rebelotte : nous avons eu droit à ceci. Pas étonnant il est cuisinier traiteur.

Voilà le tout dans un jardin très ensoleillé.

Pour digérer, petite promenade dans la forêt toute proche.

Retour pour le diner prévu à  20 heures chez un autre neveu pour fêter trois anniversaires: 26 à table!

Il y avait toutes les générations, la grande tante, les grand parents, les parents et les enfants…. c’est toujours ainsi à Granville.

Et là de nouveau des apéritifs, des entrées, des desserts….

Fin du repas à une heure du matin. Ouf.

Le seul nuage dans toute l’histoire, c’est de ne pas avoir pu faire mon pélérinage habituel. Le Musée Christian Dior….

Mais je me suis rattrapée avec une belle promenade. Ce sera pour demain la promenade. Après vous avoir gavés, je vous laisse le temps de digérer pour une promende en bord de mer.

A demain.