La grande marée du siècle

Ruée vers la marée du siècle.

Route submersible Le plat gousset Granville, grande marée route submersible saint martin de brehal, willykean.com route submersible, prés salés, brehal Route submersible brehal normandie SAM_9688_zpshbyvlpze (1) mont-saint-michel

Les informations de ces dernières semaines avaient pour « une » la grande marée. Parmi les mots clé : mont saint Michel, marée du siècle, la mer, les vagues, vitesse 118, vitesse du vent et j’en passe. Même lorsque toutes les prédictions  ont échoué, la presse a continué dans son élan. Les proactifs ont dû changer de région. Car la marée du siècle n’était pas là où l’on l’attendait. Le spectacle était plus  impressionnant en Bretagne qu’en Normandie.

Samedi, le réveil n’a pas encore sonné que j’étais déjà sur pied.  6 h 30. Pas du tout équipée pour l’occasion, un pantalon sur l’autre m’a protégée de l’air glacial du matin. Oui, le vent était absent, pas le froid.

Direction Les pré salés. Il fallait arriver avant les autres.  La route était déjà submergée de moitié. Nous avons attendu jusqu’à ce que tout le bitume disparaisse sous la mer.

Mon père ou mon grand père n’aurait pas compris. Je me lève de bonne heure pour admirer la mer.  Les passsions peuvent évoluer avec l’âge et selon l’environnement.

Adolescente,  je courais les bois comme Mungli. Aujourdhui, je contemple la mer, la neige… les poissons des lacs…

Bref. Le soir, c’était le Mont Saint Michel, après la pêche. Impatiente d’être aux premièrex loges, je piétinais de ne pas voir les hommes revenir de la marée.

Enfin il sont là. Après une demie heure d’embouteillage, nous approchons enfin le Mont Saint Michel. Beaucoup ont boudé les navettes. Une marche par un raccourci à travers les champs et des souliers abîmés plus tard, nous arrivons sur le ponton. La foule était rassemblée mais pas au point de me rendre agoraphobe.

Le Mont Saint Michel était là. Ceinturé par la mer. Le spectacle était époustouflant et glacial.  Au bout de la 20 ème photo, je ne sentais plus mes doigts. Il  était temps de rentrer.

Nous avons mis une heure à retrouver notre voiture. Cela fait partir de la distraction. Des fous rire partagés, quelques accidents de personnes plus tard, nous étions en route pour Granville.

C’était Beau, mais si je suis encore de ce monde en 2033, je consulterai un marabout avant de partir voir la marée du siècle.

Mont Saint Michel, enluminure, vocation

randonneurs de la baie du mont saint michelRandonneurs Baie du Mont Saint Michel

Tous les étés je pars visiter Le Mont Saint Michel. A chaque visite je découvrais quelque chose de nouveau. Comme le jour où j’ai passé quelques minutes à m’interroger à propos de la statuette posée à même le sol. Avant de la voir bouger. Cette « statuette », c’était une moniale. Et je suis passée en phase de contemplation comme elle.

Cette année. Je dois avouer que je n’ai pas fait de découverte. J’ai fait des rencontres. Si cela n’avait pas été le cas, j’aurais été déçue de ma visite au Mont Saint Michel.

Les nouveaux aménagements sont loin de m’enthousiasmer. Avant on pouvait se garer au pied du Mont. Aujourd’hui, il faut se garer loin, très loin. Puis prendre une navette qui vous fait faire un détour inutile avant d’atteindre la merveille. A notre arrivée, il ne nous restait plus que 30 minutes pour visiter la cathédrale. Et la tentation était trop forte pour visiter des ateliers d’enluminure installés au pied des marches. J’y ai passé une demi heure, à discuter avec une jeune enlumineuse. Vous ne verrez pas le film car elle a commencé par dire oui, puis à dit  » finalement Hortense je ne souhaite pas être vue sur le web.  Je respecte sa volonté.

Plus loin, j’ai rencontré une moniale. Nous avons beaucoup discuté, de vocation, d’engagement; finalement j’ai opté pour l’engagement. Oui je vais m’engager à défaut de devenir moniale.

Ce fût une belle rencontre. Quand mes compagnons de route ont enfin réussi à m’extirper de là; la visite était fermée au public.

Cela ne m’a pas empêchée d’admirer la vue sublime de la baie. et de faire quelques photos.

J’ignore jusqu’à quand durera le grand amour avec Le Mont Saint Michel. Attendons de voir ce que l’avenir nous réserve!

Le Mont Saint Michel

Tous les été j’y vais à pied, en traversant la baie, ou en voiture. En décembre, je vous parlais de L’omelette de la Mère Poulard. Cette fois, c’est un peu plus spirituel. Je visitais pour la seconde fois en 17 ans, le monastère du Mont Saint Michel.

L’intérieur est aussi austère que l’est la vie des moines.

La vierge Marie

Jésus sur la Croix

Une bénédictine en communication avec Dieu. Si soncentrée dans sa prière que pendant une seconde, j’ai cru à une statue à l’éffigie d’une sainte. Puis ce fût l’hésitation quant à la photographier. Je l’ai fait. Ces moments sont si rares que j’ai voulu en garder un souvenir.

La Cour intérieure du monastère

Le mont saint Michel, un lieu hors du commun

Vues sur la baie du Mont Saint michel

Voilà, j’espère que cela vous donnera l’envie encore une fois, de visiter le Mont Saint Michel.

BOnne promenade

Omelette de la Mère Poulard: Mont Saint Michel

J’aime flâner dans les rues du Mont Saint Michel pour m’imprégner de son histoire. Faire une randonnée en été jusqu’au Mont Saint Michel, aller admirer les illuminations de noël en décembre…

Mais le spectacle à ne pas râter, celui de la cuisson de l’omelette de la Mère Poulard. Je ne suis pas en train de jouer aux influenceurs. Je n’ai pas gôuté à cette omelette à la renommée internationale. Et les avis sont mitigés à ce propos.

D’ailleurs je ne suis pas amatrice d’omelette. Je n’aime que les oeufs sur le plat. Pourtant j’y retourne à chacune de mes visites. Je vais assister à la préparation de la fameuse omelette. Tout un spectacle.

Des blancs battus en neige, un mélange délicat avec le jaune, le tout agrémenté au cèpe, au foie gras…

Le menu n’est pas à la portée de toutes les bourses. La Mère Poulard pourrait se retourner dans sa tombe si elle le savait.

Mais je suis définitivement conquise par la mise en scène autour de cette omelette.

Mont Saint Michel: Promenade nocturne

Un soir d’hiver, visite au Mont Saint Michel. Une magnifique crèche à l’entrée du Mont; des rues presque désertes, oh miracle!

Des illuminations originales, une invasion tardive de touristes Japonais…

Magnifique flânerie qui nous a permis d’assister à la cuisson d’une omelette de la Mère Poulard. Je vous en parlerai de façon plus détaillée demain.

La baie du Mont Saint Michel, traversée en basse marée

Vous en avez déjà entendu parler. La traversée de la baie du Mont Saint Michel est Magnifique. J’en parlais déjà cet été ici. Tous ces paysages que vous offre la nature, toute cette splendeur et au bout de la route, le Mont Saint Michel.

J’avais encore envie ce soir de partager avec vous et j’espère qu’un jour vous vivrez la même expérience que moi.

willykean-vers-le-mont-saint-michel

Courage Willykean, huit kilomètres à pied, ce n’est rien. Et puis il faut penser à revenir, et ça c’est une autre paire de manches. Mais au bout de la route, il y a le Mont Saint Michel.

mont-saint-michel

On the road again: barefoot hiking to the mont saint Michel

I wanted to share this wonderful testimony with my english speaking readers.

First of all i want to thank you Cees for this nice and complete comment on this hiking. I a using it as a post and i hope you don’t mind.

For those who haven’t read my late post on this hiking to the Mont Saint Michel, here is a a bit of what it feels like to go there…Yesterday I came home from a wonderful week in Genets,Normandy. I organise my photo`s now and feel sad I had to leave this beautiful place. This landscape,this beautiness,you feel the power of nature in this bay. Walking barefoot to Mont St.Michel is the best way to be one with this landscape. Feeling the sand and mud under your bare soles..looking around you and wondering how beautiful nature can be..I really believe this is the nearest place to heaven on earth.
When you`re walking to Mont.St.Michel,you leave all your troubles behind. Walking barefoot in the bay is the best remedy for stress. Just follow the guide and enjoy…
Every day in the bay is different. On Thursday I joined an other tour,with an English speaking guide. We went to the other side of Tombelaine and learn the history of that island.
Mont St.Michel is a very popular place to visit on holiday in France. You can go there,as usual visiting from the road,but for the real adventure you must start in Genets,take off your shoes,go barefoot and enjoy the beautiness in the bay.

Un superbe témoignage de mon compagnon de route Cees, venu de hollande pour la randonnée. Comme je vous le disais dans mes précédents posts, il l’a fait tous les jours.

C’était un vrai pélérinage pour lui; ces écrits le prouvent.

Pour ceux qui ne les ont pas encore visionnés, retour en arrière et cliquer sur les liens dailymontion.