The promise you made: Cock Robin

Ils ne sont plus très jeunes, ils ont la pêche, ils chantent l’amour, les incertitudes, la fidélité…

Nous avons rêvé au son de leurs voix, puis un peu « oubliés ».

Juin 2009, fête de la musique à la défense. Il pleut, l’enthousisame n’est pas très au rendez vous, les enfants demandent à partir. Juste à ce moment là, on annonce le groupe: Cock Robin. Et là. Tout change. Les enfants m’ont traitée de folle. Cela m’était égal.

Sans doutes les jeunes autour de nous aussi. Soudain j’ai eu envie de danser, chanter sous la pluie. Quite à passer pour une « timbrée ». C’est cela, aimer une chanson, une voix, aimer tout court.

Les gouttes d’eau qui tombaient ruisselaient sur moi, sans m’atteindre. J’avais l’impression que le parvis de la defense m’appartenait. Plus rien n’existait autour. L’envie de partir m’avait quittée.

Malheureusement ça n’a duré que le temps d’une chanson. Mais ce soir là je suis rentrée chez moi heureuse d’avoir écouté l’un de mes chanteurs préférés.

The promise you made. Ce tube du groupe Cock Robin, chanté par Peter et Ana LaCazio.

Oui: cette chanson aux paroles si pleines de sens, le questionnement de tous les êtres amoureux.

Tell me you’ll be there in my hour of need

Remember the promise you made

Would you carry me with you to the edge of time.

Would we become one, or divided in two.

Cock Robin, c’est deux voix superbement intemporelles. Je les adore!

Iman Bowie

IMANIman Bowie est la première femme noire à avoir fait la couverture de Vogue, crée sa propre marque de cosmétique  et sa ligne de vêtements.

photo,

http://www.purepeople.com/people/iman-bowie_p727/photos/1

Née en 1955 à Mogadiscio en Somalie, Iman  Mohamed Abdulmajid,  aujourd’hui 53 ans, fille de l’ambassadeur de la Somalie en Arabie Saoudite et d’une gynécologue, était loin de se douter qu’elle deviendrait un jour un symbole de force et de courage.

En 1975, alors qu’elle étudie les sciences politiques à l’université de Nairobi, Iman est remarquée sur le campus par le photographe Peter Beard. Il la persuade de devenir mannequin et l’aide dans se démarches. Cette expérience, qui devait être temporaire pour la jeune fille, se transforme très vite en conte de fée. L’agence Wilhelmina Cooper de New York  l’engage. Ce fût le début d’une longue carrière pour Iman.

Un port altier, des attaches fines, un corps de liane, c’est l’un des premiers mannequins noirs à faire des couvertures de magazine.   Très vite elle devient la muse de plusieurs designers dont Yves Saint Laurent, Calvin Klein, Versace ou encore Donna Karan. Yves Saint Laurent lui dédie même une collection « African Queen ».  Il dira d’elle:

  » Iman, c’est la femme de mes rêves ».

Son ascension est fulgurante. Elle ouvre la voie aux Topmodels en devenant une star. En 1975, elle est la première femme noire à faire la couverture de Vogue. Un peu plus tard, Iman épouse Spencer Haywood, un as de la NBA avec qui elle a un fille, Zuleka, née en 1975. Elle divorce, en 1987; Haywood obtient la garde de leur fille  puis; c’est son mariage en 1992 avec David Bowie qui la rend encore plus populaire dans le monde entier.  Ils deviennent parents d’une petite Alexandria Zahra, le 15 aout 2000.

En 1989, Iman décide de se rétirer des podiums.

Frustrée du traitement réservé à la beauté noire, Iman lance en 1994, sa propre marque de produits de beauté destinée aux femmes de couleur ainsi qu’une ligne de vêtements, Iman Global Chic. Aujourd’hui, elle est aussi la porte parole de l’association Keep a Child Alive, qui lutte contre les ravages du sida en Afrique et en Inde.

iman0001

www.imancosmetics.com

www.sephytal.com/ilan

www.amazon.fr

 iman10001iman20001

Photos, Premiere Dame