Randonnée pieds nus à Plouharnel(suite)/Barefooting in Plouharnel

Vous avez déjà eu  quelques résumés de la randonnée pieds nus à Plouharnel; à revoir en surfant sur les pages indiqués là : En route pour Plouharel, Premier jour à Plouharnel, I am a barefooter

Ceci est une synthèse de ce qui a été dit ainsi que les illustrations manquantes.

Sur notre chemin pour la baie donc, nous avons fait une rencontre fortuite: Le jardinier, un jardinier qui trônait au milieu de sa parcelle fleurie tel une poule qui couve ses poussins. Il était bien visible que ce monsieur vouait un amour  sans faille pour ses « protégés ». D’ailleurs, j’en fûs tellement bouleversée que le film que vous voyez là est réalisé en « free style ». Caméra à l’envers ou que sais-je…; De là où j’étais impossible de capter tout son discours, l’essentiel était là, les fleurs, au décours d’une piste fraîchement réhabilisée pour la randonnée.

Nous poursuivons notre route vers la mer, là avant la traversée, un arrêt chez l’ostréiculteur s’imposait après la pause mise en bouche (boissons fraîches et gâteaux offerts par l’office du tourisme)

La pause chez l’ostréiculteur a été la plus longue. Je dois avouer que n’étant pas amatrice d’huitres ni de moules, je me suis adonnée à ma passion pour la photo et la vidéo.  Pourquoi faire semblant, JE SUIS CE QUE JE SUIS, une éternelle agitée, il me faut de l’action. Rester  plus d’une demie heure au même endroit aurait été plus facile pour moi s’il s’agissait d’un défilé de mode, d’une exposition de peinture, d’une chorale….

Je sais, une randonnée pieds nus dans la baie de Quiberon c’est aussi ça, donc j’ai attendu comme tous ces passionnés d’huitres et de moules qui écoutaient et posaient des questions. Il en faut de tout pour faire un  groupe de barefooter, n’est ce pas?

Les pieds dans l’eau

Nous entamons enfin la traversée. C’est beau, l’alternance d’eau de mer tiède par endroits, chaude ou froide à certains endroits, sur les pieds nus est très agréable.

Apprendre à être réceptif

Au délà de ce tronçon où malgré la marée basse l’eau ne s’était pas entièrement retirée, nous marchons sur le sable, avec quelques endroits presque paradisiaques. Ce rocher, planté là en plein milieu de cette immensité, au pied duquel s’étaient réfugiés certains poissons..; on aurait dit un aquarium. L’émerveillement total, en tout cas pour moi.

Comme sur la terre ferme

Enfin la terre ferme, ou devrais-je dire la boue. Je crois que nous aurions pu rivaliser avec tous ces gens qui vont faire des bains de boue dans les instituts. Un peu prise de court par cette fin de randonnée boueuse, j’ai fini par ne plus y faire attention, rien qu’à regarder autour de moi. En pleine mer, comme si j’étais sur la terre ferme.

En tout cas, cette randonnée a été une très belle expérience que je n’hésiterais pas à renouveler si l’occasion se présentait.

A tous les barefooters, qui me lisent, n’hésitez pas à laisser vos impressions ici aussi.

Et vous qui l’êtes pas encore, allez découvrir le barefooting ou marche pieds ici ou

à l’étranger:

 http://barefoot.org/

http://www.barefooting.eu/

http://libaware.economads.com

 

I am a barefooter/Randonnée pieds nus

 La soirée s’est poursuivie au restaurant avec tous les autres, où j’ai eu le plaisir de retrouver les bonnes galettes du coin.

Bien que à Plouharnel, j’ai quand même choisi la Norvégienne à cause du saumon parce que j’adore le saumon

 ce qui ne m’a pas empêché de lorgner celle de mon voisin

Le tout arrosé par du bon cidre… hummmmmm

Le repas terminé nous avons regagné nos hébergements respectifs.

Réveil à 6h 30 le matin, pour moi en tout cas. Le rassemblement était prévu pour 9h 45.

Tous les participants se sont retrouvés sur la place au centre ville pour le briefing

 

Arrivés des quatre coins de France, 52 au total, toutes les tranches d’âge étaient représentées. Les plus jeunes devaient avoir 4 ans.

Nous voilà à Plouharnel prêts à faire 11 kilomètres pieds nus par terre et mer (enfin nous avons tout de même attendu la marée basse pour traverser).

Nous avons marché sur les pistes,

 
Nous avons marché dans l’eau (vous ne verrez la traversée que lorsque j’aurai mis le film en ligne.)

Après l’eau vient la boue, nous aurions préféré que ce soit le contraire mais bon la nature est comme elle est et on n’y peut rien…;

Dans tous les cas cela en vallait bien la peine. Traversée dans la bonne humeur. Les plus jeunes couraient après les crabes…

Plus équipée que Willykean, tu mourrais!

J’avais mon Sony Ericson, mon appareil photo Kodak et ma caméra, on ne pouvait pas faire mieux…

Sur l’autre rive nous avons fait une pause pour déguster nos sandwichs

Nous avons marché sur la route pour le retour

Nous avons partagé simplement notre joie de vivre., et le bonheur de vivre une journée pleine de surprises….. organisée par Martial et Madeleine

Pour plus de commentaires, c’est par ici

Voilà pour voir le reste des photos et film, il vous faudra avoir un code dans quelques jours… Je vous tiendrai au courant.