Shopping sans bouger de son canapé

Suite du voyage. Mon shooping me transporte aujourdh’ui a Beverly Hills. Oui, je vous le dis. On peut tout faire de son canapé. Comment aurais-je pu, en arrêt maladie, dans mon appartement de l’Ile de France s’il n’y avait pas le e shopping.

Et là, battements de tambour, me voilà chez TOMMY WOODS 0 11 H 38  exactement, en train de saliver devant ces bijoux. Des accessoires mais je dirais des bijoux. En métal, bois et cuir… Attention toutefois, ces tentations peuvent vous fâcher avec votre banquier mais…

Allez un bref aperçu

calista 

Calista

demi

demi

janessa

Janesa

jenera

jenera

Bon, pour le reste, fouiner vous même et si vous préférez éviter les déboires avec la banque, alors  filez dare dare chez www.oba-ethic.com où à partir de canettes de boisson recyclées par des travailleuses brésiliennes, on vous offre des accessoirs absolument responsables, solidaires et uniques.



Customiser, c’est sauver la planète

liza0001Il n’y a pas que les « grands » qui courent au chevet de la planète en péril. Les créateurs aussi. Cela a été prouvé à à maintes reprises.

Ce n’est pas la créatrice Liza qui vous dira le contraire. Le monde de Liza ne connait pas la crise et les déchets sont très vites recyclés. Dans sa caverne d’Ali Baba, Les coupures de presse, les boutons, les vinyles, les livres, les plaids et les manteaux cohabitent. Parfois,  les manteaux se transforment en deux robes de cocktail. Même la doublure n’est pas en reste. Récupérer, déconstruire, customiser, telle est sa devise.

Liza n’aime ni l’uniformité, ni le gaspillage. Elle se sert dans les poubelles à défaut de puiser son inspiration dans les placards de ses amies. Pour créer ses pièces uniques, elles se sert de matériaux écolos.
C’est aussi ça le développement durable. Selon Liza, le développement durable: donner une seconde vie à un objet qui a un passé.

Image métro de paris.

Malette des années 50 customisée avec des coupures de la page « ma planète »

Costumisée par Liza
11 rue du pont aux choux
paris III
http://www.costumiseepar.com/

CARMINA CAMPUS/MODE CITOYENNE

 Un rappel à propos de ILIARA VENTURINI cratrice de la marque carmina Campus dont vous trouverez les création ici chez  Carmina Campus literally means « chants of the field » in Latin. But for our purposes, it means creative re-cycling applied to fashion and design. In 2006, Ilaria Venturini Fendi began making bags of re-cycled and re-used items with materials from pieces of PVC, truck tarpaulin, garden umbrellas and other industrial waste, which she combined with faux leather remnants and vintage interior design fabrics. She threw in re-cycled objects like metal bottle caps for good measure. Each bag is one of a kind, matched by a number and a photo in the files of the company. The collections are a limited edition, not confined to seasons and of high quality.