Le citron et la peau

Ma chère Barbera,

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article. J’ai fini par me décider, par respect pour mes lecteurs et pour toi Barbela, qui souhaite que je partage mes secrets de grand mère.

Je les partagerai volontier, mais à moitié. Celles qui sont vraiment intéressées me contacteront pour avoir l’intégralité de mes secrets. C’est sans prétention, seulement je me méfie de internet (contradictoire n’est ce pas)

Quand je sais qu’il suffit de publier ses photos de voyage pour le plaisir de partager, pour les retrouver sur d’autres sites qui monetisent le leur. Quand vous publiez votre journal personnel et que d’autres en font une compile et la font éditer…, il y a de quoi devenir paranoïaque.

Je veux bien partager, seulement des extraits.

Bref!

Chère Barbera,

Image, club citron

Je citron ne risque pas de t’abimer la peau. J’ai toujours vu ma mère et ma grand mère utiliser ce fruit dans différentes circonstances. Le citron est efficace pour les maladies de peau, la transpiration et le cuir chevelu.

Je me souviens que pendant les épidémies de varicelle, le citron était toujours associé au rémède dit « européen », celui prescrit par le médecin. Le citronnier à lui tout seul est une boite à pharmacie.

Pour se débarasser des peaux mortes avec ou sans varicelle, je me souviens que grand mère préparait une décoction à base de feuilles de citronnier. Et ça marchait. Sachez quand même que si vous l’essayez, vous connaîtrez le désagrément passager de légers picotements.

Le feuilles

Utilisées pour faire des cataplasmes pour déssécher la varicelle et accéleree la cicatrisation.

 Le Fruit

Sur peau saine, le citron sans ajout soigne l’acnée, sert de gommage. Mélangé au miel il rafermit et affine la peau. Il peut s’utiliser frais ou cuit. Utilisez le citron vert bio bien évidemment.

Pour le massage des mains, le jus de citrons mélangé au miel est très bon.

Et ce n’est pas tout. Pour ceux qui ont tendance à transpirer de façon exagérée, rien de tel que nettoyage régulier au jus de citron.

Pour le visage, le citron seul fait office de gommage, raffermissant et aseptisant.

Alors ma chère Barbela, tu peux l’utiliser sans crainte. Sauf si tu fais une allergie au citron.

A bientôt.

Où nous mènent les mot-clés

Toujours comme Fanette , je fais plus attention aux mots clé qui mènent les internautes à mon blog. D’ailleurs, dès aujourd’hui, je crée définitivement une nouvelle rubrique: Secrets des mots-clés.

Alors ce matin encore, je me suis amusée à pister les mots clés qui ont mené quelques lecteurs à mon blog. Et je ne suis pas déçue.

A commencer par  Boutique Rasta qui m’a fait découvrir ce site riche d’informations: dates de concerts, articles concernant des chanteurs raggae…

D’ailleurs j’ai découvert grâce à ce lien que Lucky Dube, le raggae man dont je vous parlais ici, ce chanteur talentueux et engagé, assassiné en pleine rue en Afrique du Sud, peut aujourd’hui reposer en paix. Ses assassins ont été retrouvés, ils viennent d’être condamnés.

Toujours grâce à Boutique roots, je me suis délectée de la musique de Alpha Blondy. Le grand et l’unique. Je vous en parlerai plus amplement dans un article spécial.

Alpha blondy, c’est le premier vrai reggae man ivoirien, qui a suivi les traces du grand Bob Marley. Il s’est même rendu en Jamaique, a travaillé un de ses albums avec les Wailers. Je ne vous en dis pas plus. Un petit prélude tout de même au prochain Alpha Blondy news.

Ecoutez I wish You were Here de l’enfant terrible d’Abidjan

Et puis, il n’y a pas que Alpha, je me suis aussi souvenue de Ziggy, l’un des fils de Bob Marley.

Comme la plupart de ses frères, Ziggy a fait exactement, non presque comme papa Marley. Ziggy chante et j’aime sa musique. Un jour je parlerai aussi de Ziggy.

Ecoutez  True to myself

En dehors de la boutique Roots, les mots clés m’ont aussi conduit à Belstaff, la fameuse veste Belstaff. Willykean en parle , l’Express aussi. Et toujours en parlant de Belstaff, les recherches de mes lecteurs m’ont conduit à Manuele Malonetti.

Quant au boubou sénégalais, il m’a fait tourner en boucle. Mes recherches me ramènent au boubou de Ségolène. Pour ceux et celles qui ne l’ont pas lu. J’ai écrit: VIse mon boubou, je suis une femme de ménage.

Bonne lecture donc. Je file à la foire de Paris.

Protected by CopyrightSpot