Week end ensoleillé

Ce week-end, nous sommes passés du froid et de la pluie à une journée merveilleuse, ensoleillée.

Le voyage s’est effectué sous la pluie. Impossible de faire demi tour. Le lendemain, surprise, nous avons été reveillés par les rayons de soleil qui venaient lécher les vitres de la chambre. Sans hésitation, nous avons opté pour une promenade à la Hauteville.

Falaise de la hauteville

Promenade le long des remparts
Promenade le long des remparts

De la Hauteville, nous voilà en route pour la plage de Carolle où quelques courageux ont choisi de prendre un bain de 1 er mars .

baigneur
baigneur

Chacun choisit  sa façon de communiquer avec la nature. Pour moi, le soleil est primordial. nous avons un rapport particulier.

Lorsque je ne suis pas en train de courir après, je suis capable de rester des heures à contempler son évolution vers le coucher et l’effet produit sur la mer.

Le résultat est là.

PLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MERPLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MER 1PLAGE DE CAROL REFLET SU SOLEIL SUR MER 3PLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MER 4PLAGE DE CAROL RELFET SU SOLEIL SUR MER 5

Pour enfin capter le bouquet final. Encore et toujours le coucher de soleil.

COUCHER DE SOLEIL 1COUCHER DE SOLEILPLAGE DE CAROL RELFET SU SOLEIL SUR MER 5 COUCHER DE SOLEIL 1COUCHER DE SOLEIL 2COUCHER DE SOLEIL 3COUCHER DE SOLEIL4COUCHER DE SOLEIL 5COUCHER DE SOLEIL 6COUCHER DE SOLEIL 7COUCHER DE SOLEIL 8COUCHER DE SOLEIL 9COUCHER DE SOLEIL 10COUCHER DE SOLEIL 11COUCHER DE SOLEIL 12COUCHER DE SOLEIL 13COUCHER DE SOLEIL 14

Nuit des soudeurs

Nuit des soudeurs
Nuit des soudeurs. http://willykean.com
Nuit des soudeurs
Nuit des soudeurs. Granville. http://willykean.com

SAM_6881 copie

La nuit des soudeurs est l’une des importantes attractions l’été à Granville.

Sur les quais du port de commerce de Granville, les soudeurs peuvent exprimer leur créativité à travers un thème bien défini. L’amas de ferraille sur le port leur sert de matériau.

Cette année les créations devaient avoir un rapport à  la musique.

Quelques objets très intéressants; certains ont même été vendus aux enchères.

Touristes, amateurs et collectionneurs étaient au rendez vous. Les prix se sont parfois envolés aux alentours de 400 euros…

Dentelle et savoir faire

Dentelle de Villedieu.

dentelle au fuseau
dentelle au fuseau

 

La dentelle de Villedieu compte parmi les plus belles dentelles jamais faites. Je vous en ai déjà parlé. La dentelle de Villedieu continuera de me fasciner. Hier j’ai encore visité l’atelier de dentelle aux fuseaux, suivi d’une démonstration.Ces dentellières continuent de perpétuer le savoir faire d’une région. De nos jours, la dentelle de Villedieu n’est plus commercialisée, quel dommage!

Mais elle continue de susciter des vocations. L’atelier forme des dentellières aux fuseaux. Et j’espère que quand bien même cette dentelle ne soit plus commercialisée, il reste encore des petites mains très agiles pour nous faire découvrir ce patrimoine régional.

Granville, barbecue

barbecue

Arrivés hier à 16 h 30 à Granville, nous étions attendus pour dîner. Détente dans un transat. Discussion à bâtons rompus: Des sujets qui allaient de Guesch Patti, les souvenirs d’enfance de mes belles sœurs et Paul McCartney and the Wing… Au bout de la cacofonie, un bon rôti accompagné d’un Gewürztraminer bien frais.

Voyage dans le perche

Week-end de l’Ascension dans le perche.

Ce fût un week end mitigé mais sympathique. Une maison de campagne. Une portion sur un hectare et demi de terre où j’aurais dû entretenir un potager. Un barbecue entre deux rayons de soleil, le calme, la quiétude…. Un moment de bonheur partagé en famille.

verdure perche SAM_6471 copie SAM_6500 copie SAM_6476 copie

Puis la visite de l’abbaye de la Trappe.

 

Nous n’avons pas pu visiter l’intérieur, c’était jour de messe. Par contre, une petite promenade dans l’immense parc du monastère, très reposant.

abbaye de la trappe SAM_6480 copie SAM_6489 copie SAM_6510 copie SAM_6512 copie

Vacances très actives!!

Je l’avais compris depuis très longtemps, mais je jouais encore à celle qui n’avait pas vraiment saisi.

Nous parlons des vacances bien sûr. Faisons une simple comparaison. Au nord et et sud, les vacances n’ont pas l’air d’avoir le même sens pour tout le monde. Même pour ceux qui prônent la farniente, les vacances restent assez actives.

J’ai mis du temps à m’y accoutumer, aujourd’hui, on pourrait m’attribuer une médaille. Comme beaucoup de mes compatriotes, les vacances sont devenues une seconde phase d’hyperactivité, trépidante dont on revient parfois épuisé.

J’ai voulu aller à contre courant cette année. Me disant, » et si nous n’allions pas en vacances? »

Echec. J’ai fini par céder. En trainant un peu les pieds. Monsieur a mis la pression. Il faut choisir la destination, décider de ce que l’on va faire? En plus, avec tout ce que j’avais vécu pendant trois mois (la guerre), et qui risque de reprendre,  mon coeur n’y était pas vraiment.

Finalement j’ai dit  » pourquoi pas? » Puis, j’ai répondu : « comme tu veux ».

Et quand il m’a dit « Côte d’Azur », je me suis dis chouette, je vais revoir la Côte de mon voyage de noce.

Nous y voilà donc.

Dans le club où nous avions réservé, l’activité qui me plaisait le plus, c’était le sport : étirement, abdo, fessier, zumba, charleston et je passe.

Tous les matins donc, de neuf heures à onze heures, j’arrivais la première avec ma serviette et ma bouteille d’eau. Pile au rendez vous, comme pour faire l’ouverture d’un cabinet médical.  Et je sautillais, je m’étirais, je faisais des abdos, je dansais la samba, le country, etc, etc.

Vous allez croire que à onze heure, ça va être maintenant les vacances? Eh bien non. Nous voilà plongés dans les prospectus pour sélectionner et organiser les visites culturelles et les activités plages avec les enfants.

Il fait 35° à 40° degrés à l’ombre et il y a ceux qui veulent aller bronzer à la plage, et moi qui préfère visiter. Mais tout ça, si j’étais honnête, j’avouerais que ce ne sont pas des vacances. Les vacances, avant de m’intégrer ici, c’était le repos bien mérité. Les retrouvailles avec parents et enfants, la famille au sens élargi, où on discute à l’ombre, sans se prendre la tête, où on peut faire la sieste, lire si l’on n’a pas envie de dormir.

Les vacances, dans ma tête d’africaine, c’est la période où l’on se repose pour revenir détendu, ressourcé.

Nous avons fait parfois 3 heures aller et retour pour visiter une grotte, un lac, une ville. Je ne regrette rien. J’adore voyager, voir des endroits surprenants mais je rêve aussi de vacances calmes où je prends un livre, je me détends avec des mots, des phrases, des vacances où je me lève le matin, je lis mon manuscrit à l’ombre d’un cocotier, sur la terrasse Des vacances où on ne m’interrompt pas pour charger la voiture de tapis de plage, de serviettes d’huile bronzante…

Aller en vacances à la mer, et rester une heure minimum sur un muret en béton, pendant que les autres se prélassent dans le sable et s’abiment la peau? Très peu pour moi.

Mais la société moderne le veut ainsi. Pour l’instant je subis.

Un jour peut être, mes vacances se limiteront aux photos et vidéos de voyages et ce jour là je serai la plus heureuse des vacancières.

En attendant, je continue à faire comme tout les autres. Déplacer  une partie de mon stress d’un endroit à l’autre. Eh oui. C’est cela qui me permet de partager avec vous mes images capturées ici et là.