Week end ensoleillé

Ce week-end, nous sommes passés du froid et de la pluie à une journée merveilleuse, ensoleillée.

Le voyage s’est effectué sous la pluie. Impossible de faire demi tour. Le lendemain, surprise, nous avons été reveillés par les rayons de soleil qui venaient lécher les vitres de la chambre. Sans hésitation, nous avons opté pour une promenade à la Hauteville.

Falaise de la hauteville

Promenade le long des remparts

Promenade le long des remparts

De la Hauteville, nous voilà en route pour la plage de Carolle où quelques courageux ont choisi de prendre un bain de 1 er mars .

baigneur

baigneur

Chacun choisit  sa façon de communiquer avec la nature. Pour moi, le soleil est primordial. nous avons un rapport particulier.

Lorsque je ne suis pas en train de courir après, je suis capable de rester des heures à contempler son évolution vers le coucher et l’effet produit sur la mer.

Le résultat est là.

PLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MERPLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MER 1PLAGE DE CAROL REFLET SU SOLEIL SUR MER 3PLAGE DE CAROL REFLET DU SOLEIL SUR MER 4PLAGE DE CAROL RELFET SU SOLEIL SUR MER 5

Pour enfin capter le bouquet final. Encore et toujours le coucher de soleil.

COUCHER DE SOLEIL 1COUCHER DE SOLEILPLAGE DE CAROL RELFET SU SOLEIL SUR MER 5 COUCHER DE SOLEIL 1COUCHER DE SOLEIL 2COUCHER DE SOLEIL 3COUCHER DE SOLEIL4COUCHER DE SOLEIL 5COUCHER DE SOLEIL 6COUCHER DE SOLEIL 7COUCHER DE SOLEIL 8COUCHER DE SOLEIL 9COUCHER DE SOLEIL 10COUCHER DE SOLEIL 11COUCHER DE SOLEIL 12COUCHER DE SOLEIL 13COUCHER DE SOLEIL 14

Un commentaire

Classé dans Ma normandie, On the road again, travel, voyage

Souvenir de vacances

Jardin Christian Dior, Tours, Chenonceau

Les vacances sont finies, c’est bientôt les vacances, le temps passe très vite!

J’ai été absente trop longtemps, par conséquent,  je n’ai rien pu partager avec vous depuis.

Pour ne pas y remédier ce matin?

Cet été nous sommes partis de Granville à Tours. Je n’ai plus à vous présenter Granville et la Normandie, Plusieurs de mes articles le font assez bien.

Comme toujours, je ne peux aller à Granville sans visiter le jardin Christian Dior. Cette fois, la déception pointait un peu. Le jardin dégarni, le salon de thé moins attrayant… Une partie du jardin reste cependant toujours aussi beau. Les mariés peuvent continuer à venir y immortaliser leur union.

JARDIN CHRISTIAN dIOR

Pendant le séjour à Granville, j’ai visité le musée de la dentelle de Villedieu les poêles, où le savoir faire des dentellières continue de m’émerveiller. A la sortie, un reposant petit tour à la fontaine.

dentellière villedieu les poeles dentellière fontaine

Puis nous voilà à Tours. Tours et ses environs, avec de nombreuses caves, des villages troglodytes, ses châteaux;;;

Nous avons choisi celui de Chenonceau.

Une merveille avec son histoire, l’histoire de femmes telles que Catherine de Médicis et Diane de Poitiers, qui ont marqué  le début du XVIè siècle.

L’aspect intérieur est fantastique. Ce qui m’intéressa le plus, ce fût les extérieurs, les jardins de Diane et Catherine, le parc immence qui encercle le château… ainsi que quelques curiosités découvertes au cours de notre promenade.

JARDINS ET EXTERIEURS DU CHATEAU

JARDINS ET EXTERIEURS DU CHATEAU

COURGE ENTREE DE CHENONCEAU EXTERIEUR DE CHENONCEAU 1 EXTERIEUR DE CHENONCEAU 2 EXTERIEUR DE CHENONCEAU JARDIN DE DIANE

A Tours toujours, nous avons fait un détour par le bord de la Loire, avant de visiter le village troglodyte reconstitué. Belles images.

L’église au milieu de tout ça? parce que j’aime l’architecture de ces édifices, les vitraux, et la quiétude qui règne dans ces endroits.

BORD DE LA LOIRE BORD DE LA LOIRE BORD DE LA LOIRE2 EGLISE 1 EGLISE EGLISE2 MAISON VEGETALE VILLAGE TROGLODYTTE

Un commentaire

Classé dans Ma normandie, On the road again, photo, travel, voyage

Coucher de soleil

Avez vous déjà essayé de courir après un coucher de soleil à 70 à l’heure?

Voici le résultat.

coucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykeancoucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykean coucher de soleil_willykean Scoucher de soleil_willykean

4 Commentaires

Classé dans photo, voyage

Oprah vous dit "Merci"

35000 FS  le sac. L’objet de la polémique.

Oprah Winfrey a déclaré que la vendeuse a refusé de lui vendre un sac "trop cher selon elle". La vendeuse prétend le contraire et dément. Voici un extrait de ses explications.

"C’est absurde, répond la vendeuse. Je ne dirais jamais cela à un client", clame-t-elle. Dans sa version des faits, Oprah Winfrey regardait des sacs à main. "Je n’étais pas certaine de ce qu’il fallait lui présenter", confie l’employée, qui a finalement décidé de mettre en avant le sac à main créé pour Jennifer Aniston, expliquant à la star qu’il existait en différents coloris et matériaux.

"Mme Winfrey a alors jeté un regard sur l’étagère derrière moi, là où se trouvait le sac en crocodile à 35.000 francs suisses, poursuit Adrianna N. Je lui ai expliqué qu’il s’agissait du même sac que celui que je tenais entre mes mains, mais que ce modèle était beaucoup plus cher et que je pouvais volontiers lui montrer d’autres sacs à main."

la suite ici.

Dans un monde où l’on a souvent entendu dire que le client était roi, ne serait-ce pas là un aveu du genre  "allez voir ailleurs, ceci n’est pas pour vous?"

Si une cliente demande à voir un article, la politique commerciale ne serait pas de satisfaire la cliente, d’être à leurs petits soins, de répondre à leurs attentes?

Je ne blâme personne ici, mais je voudrais seulement demander à vous mes lectrices si booster les ventes, et faire des bénéfices ne serait pas la base du commerce. A moins que faire faire des économies aux clients ou potentiels clients ne fasse partie des techniques de marketing.

Je suis une néophyte. Je demande conseil.

Pour finir, Oprah dit Merci à la charmante vendeuse qui lui a fait économiser 35000 FS !

Pour le débat à propos de la protection des animaux, je vous retrouve sur un autre blog spécialisé dans ce domaine.

Qu’auriez vous penser, si vous aviez été Oprah ou Pas?

2 Commentaires

Classé dans Debat, fashion, mode

Bac et après bac : pas toujours facile.

Le bac, ancien sésame vers les études supérieures, a su provoquer et provoque encore aujourd’hui une montée d’adrénaline chez parents et enfants. L’après bac aussi.

Pour mémoire, j’avais eu mon bac sans trop de soucis. Je savais ce que je voulais; disons plutôt que je croyais savoir ce que je voulais faire après le bac. Mon père aurait donné n’importe quoi pour me faire faire MEDECINE avec un bac littéraire alors que je ne supportais pas le milieu médical. J’ai baigné dedans toute petite, et grande aussi. J’ai appris à faire des pansements les yeux fermés, j’ai assisté à un accouchement et jeuner pendant une semaine. Il n’a pas réussi à me faire faire des injections ou des prélèvements sanguins. Même une promesse de gage (petite enveloppe en plus de mon argent de poche) n’y a rien fait. Pour le premier bébé de ma sœur, j’étais aussi informée et prête qu’un gynécologue obstétricien. Mais pas question de trainer dans les couloirs des hôpitaux.

Cela ne marchait que pour les rendez-vous déjeuner avec mon père dans la cafétéria du CHU (seul tête à tête avec un père de famille nombreuse).

Après mon bac littéraire, il a dû secouer le cocotier pour obtenir une orientation en médecin. J’ai dit non, à  son grand désespoir. J’avais le choix entre anglais et espagnol. Ou détective, ou comédienne, ou styliste, tout ce qui n’était pas envisageable pour lui.

Aujourd’hui, c’est mon tour de vivre la même situation. Les triplés ont passé le bac. Durant les préparatifs je n’ai pas arrêté de les harceler à propos des sorties. Surtout pour mon Harold. Il me présentait son devoir corrigé.: 14, parfois 15. Cinq minutes plus tard je trouvais le moyen de le sermonner.

" tu vois si tu sortais moins, tu aurais obtenu de bons résultats."

"mais maman, j’ai eu 14, ou 15"

" ah oui c’est vrai" " oh quelle tête, je ne m’en souvenais plus. Ou alors j’en fais tellement une obsession que j’oubliais de l’encourager ou le féliciter.

Pour ses sœurs, qui ramenaient parfois des notes en dessous de la moyenne, c’était une souffrance. Et là commençait le diatribe de " quand j’étais au lycée…."

"Oui maman on sait, mais tout le monde n’est pas comme toi." Elles ont cette faculté de me freiner dans mon élan!

Alors pendant l’année scolaire, j’ai prié pour qu’ils soient tous reçus au bac. Une littéraire, deux ES.

Lorsque Harold m’annonça qu’il voulait faire des études de marketing, j’ignore pourquoi, j’ai voulu entendre "banque" . J’ai obtenu un rendez vous avec mon banquier pour demander conseil, un moyen de le plonger déjà dans le milieu. Très gentil fils, il m’a écoutée sans broncher, s’est rendu au rendez vous. Pour enfin me remettre les pendules à l’heure à son retour.

"Maman, je veux faire des études en marketing. Je ne veux pas être banquier. Si je n’obtiens pas de place en marketing, je ferai des études de droit."

Là encore je lui ai fait la promesse que nous pouvions lui offrir une école privée, idée d’augmenter ses chances.. Et m’a raisonné comme un bon jeune adulte. " j’irai en fac de droit si je n’ai pas de place à l’IUT; il n’est pas question que j’entre dans la vie active avec un poids sur les épaules : tout l’argent que vous aurez dépensé pour mes études ou que l’a banque veut me prêter. Et puis je ne suis pas seul; il y a les filles aussi."

Bien Harold à parlé? je n’ai pas insisté. De toutes façons il a une idée bien tranchée de ce qu’il veut et sait se rendre convaincant.

La suite pour plus tard.

2 Commentaires

Classé dans Les triplés et moi